Ce dimanche, jour de Noël, « La Pulga » congolaise va se mesurer au stade des Martyrs. Cet « héritier » de Werrason va-t-il relever le défi de faire le plein du public ? la question reste posée à quelques heures de l’événement. Hérietier Wata a bénéficié de l’appel à la mobilisation des mélomanes lancé par Koffi Olomidé et d’autres artistes musiciens. Suffisant pour affluer le public vers ce « Grand libulu » ? Difficile d’y répondre à cet instant. Mais certains Congolais pensent déjà que le fait de se donner ce challenge est une forme de victoire pour l’auteur de l’album « Mi-Ange Mi-démon ».

« Essayer c’est risqué, ne pas essayer c’est plus que risqué. Le simple fait d’oser défier le stade des Martyrs fait de lui un vainqueur. Ça montre une fois de plus son état d’esprit de guerrier, qui n’a peur de rien, qui s’est créé une place au milieu des géants. », commente un internaute.

Défier un stade de 80 mille personnes, 100 mille avec une occupation de la pelouse, Héritier Watanabe s’est donc lancé un véritable défi là où d’autres artistes de sa génération ne voudraient pas prendre un tel risque.

Héritier Watanabe a annoncé que 40% des recettes générées par son concert seront attribuées aux populations meurtries dans l’Est du pays et aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) engagées contre les terroristes du M23 soutenus par le Rwanda.

Dido Nsapu

(DNK/Yes)