Après trois jours de funérailles organisées à Kinshasa et à Mbuji Mayi dans la province Kasaï- oriental, l’évêque émérite de ce dernier diocèse, Mgr Tharcisse Tshibangu a été mise en terre le mercredi 12 janvier dans l’intimité familiale en présence de quelques membres du clergé catholique dans un mausolée derrière l'Eglise à la paroisse Notre Dame de la sagesse (NODASA) à l’Université de Kinshasa (UNIKIN).

Le cortège funèbre dans lequel se trouvait le corbillard transportant son corps est arrivé sur le site de l’UNIKIN dans la matinée. Le cercueil a été notamment exposé à l'esplanade du bâtiment administratif pour les derniers hommages lui rendus par les membres du corps enseignant, du personnel académique et administratif de cette institution d’enseignement universitaire et d’ailleurs.

Puis s’en est suivie une procession jusqu’à la paroisse universitaire pour une messe d’adieu célébrée par l’Archevêque de Kinshasa, le Cardinal Fridolin Ambongo. Plusieurs autres évêques et prêtres l’entouraient.

Cette messe s’est déroulée en présence de nombreuses personnalités politiques et militaires. Parmi elles le président du Sénat, le président de la Cour constitutionnelle.

Mgr Tshibangu qui était après Mgr Luc Gillon le tout premier recteur noir de l’UNIKIN était jusqu’à sa mort, président du Conseil d’administration des universités au Congo (CAU).

Le lundi 11 janvier, une journée scientifique et culturelle était organisée en son hommage à l’Institut des Musées nationaux du Congo dans la commune de Lingwala.

A l’occasion, plusieurs  allocutions et conférences académiques avaient été prononcées et animées autour de sa personne et son œuvre par d’éminents professeurs de la RDC et d’autres venus de l’étranger.

Mais le lendemain,  c’est-à-dire le mardi, au Palais du peuple dans la même commune, il était élevé, à l’occasion des funérailles officielles,  à titre posthume Grand Cordon de l’Ordre national Kabila-Lumumba.

La cérémonie qui s’est déroulée au Palais du peuple a été présidée par lui-même le chef par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi. Tous les corps constitués y étaient représentés.

Mgr Tharcisse Tshibangu Tshishiku qui est décédé le 29 décembre 2021, aux Cliniques universitaires de Kinshasa est né à Kipushi dans l’actuelle province du Haut-Katanga en République Démocratique du Congo, le 23 avril 1933.

Mais il était originaire de Ngandajika dans le Kasaï Oriental.

Ce prélat catholique, renseigne Vaticannews.va a fait ses études primaires à Kipushi auprès de la paroisse Sainte Barbe de 1939 à 1944, avant de poursuivre ses études secondaires et ses humanités gréco-latines au petit séminaire de Kapiri-Kakanda dirigé par les pères bénédictins entre 1945 et 1951.

En 1951, il est admis au Grand séminaire de Baudouinville (actuelle Moba) où il étudie la philosophie et la théologie de 1951 à 1957.   Il se rend à Kinshasa avec l’accord de son évêque. A Kinshasa, le jeune séminariste Tshibangu fréquente l’Université Lovanium où il obtient une licence en théologie en 1959.

Le 9 aout 1959, poursuit la même source, il est ordonné prêtre pour le compte de l’Archidiocèse de Lubumbashi. En 1962, il est docteur en théologie de l’Université catholique de Louvain. Prélat de sa sainteté et premier recteur noir de l’Université Lovanium, il avait été nommé expert au Concile Vatican II avant d’être sacré évêque auxiliaire de Kinshasa en 1970.

Pendant dix ans, de 1971 à 1981, il est président du conseil d’administration des universités du Zaïre (UNAZA). Après la mort du Cardinal Malula en 1991, il est vicaire général avec tous les pouvoirs sur l’Archidiocèse de Kinshasa avant d’être nommé évêque de Mbuji-Mayi en 1992, tache qu’il assumera jusqu’à sa renonciation en 2009 pour raison d’âge.

Boni Tsala


(BTT/PKF)