Le verdict de la Confédération africaine de football (CAF) est attendu vivement dans l’affaire Guelor Kanga, l’international gabonais qui a pris part aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2021 alors que, selon la FECOFA, il s’appellerait Guelor Kiaku Kiaku Kiangana et serait d’origine congolaise.

Selon la partie congolaise qui dénonce une « usurpation d’identité, falsification et fraude », le joueur serait né à Kinshasa en 1985, alors que selon la partie gabonaise, il est né en 1990 à Oyem.

Après la plainte de la FECOFA, la CAF avait demandé à la fédération gabonaise (FEGAFOOT) de donner des justifications à ces accusations. La FEGAFOOT a envoyé son mémoire le samedi 1er mai qualifiant de « fallacieuses » les allégations de la FECOFA « sans preuves ».

Le Gabon était logé dans le même groupe de qualification à la CAN 2021 que la RDC. En cas d’une sanction de la CAF, les Léopards, éliminés, pourraient être repêchés pour la phase finale.

Socrate Nsimba


(SNK/Yes)