L’ancien président de la commission électorale nationale (CENI), le pasteur Daniel Ngoyi Mulunda, a été interpellé par les services des renseignements le lundi 18 janvier 2021 dans sa résidence à Lubumbashi, dans la province du Haut- Katanga, selon le député national, le docteur Félix Kabange Numbi.

Selon cet ancien ministre de la Santé publique, cité par des médias de la place, il est reproché à au prédécesseur de Corneille Nangaa la dénonciation, à l’occasion de sa prédication le 16 janvier, lors de la commémoration des 20 ans de l’assassinat de Laurent- Désiré Kabila, de la dictature qui commence à s’installer en République démocratique du Congo sous le leadership l’actuel président Félix Tshisekedi.

Selon le député national Kabange Numbi, il est reproché à l’ancien président de la CENI la dénonciation de le dictature qui commence à s’installe en République démocratique du Congo sous le leadership ed l’actuel présieent DFélix TSHISEKEDI. Il a déclaré lors de sa prédication 16 janvier lors de la commémoration des 20 ans de l’assassinat de Laurent Désiré Kabila.

Le journal LE PHARE qui relaie la même information écrit pour sa part : « Il semble que ses propos auraient été teintés d’accents xénophobes et tribalistes .Les décors présentait dans le fond le drapeau du Katanga indépendant ».

Boni Tsala


(BT/Yes)