Cela fait suite aux dispositions de la loi organique du 7 octobre 2008 portant composition, organisation et fonctionnement des entités territoriales décentralisées (ETD) et leurs rapports avec l’Etat et les provinces en son article 95 et la loi du 25 août 2015 fixant ainsi le statut des chefs coutumiers dans son article 27.

« Il vous est strictement interdit de quitter vos juridictions respectives vers une autre destination sans autorisation écrite préalable de l’autorité hiérarchique directe », lit-on dans la note circulaire de l’autorité provinciale du 10 janvier dernier.

Le chef de l’exécutif provincial entend par cette mesure limiter les déplacements intempestifs des autorités traditionnelles qui ont un impact négatif sur leurs villages et regroupements respectifs.

Gisèle Mbuyi


(GM/SNK/Yes)