« Enfin, Muzito prend les rênes de Lamuka ce lundi », annonce FORUM DES AS. La remise et reprise se fera avec JP Bemba qui a présidé aux destinées de cette plateforme politique pendant les trois derniers mois.

Pour ce journal, de Muzito qui prend ce jour, le bâton de commandement de « Lamuka » pour les trois prochaines mois, on attend deux principales actions. La première à entreprendre est d’insuffler un nouvel esprit à cette plateforme politique qui, depuis plusieurs semaines, traverse une zone de hautes turbulences qui, aux yeux de nombreux analystes, n’augurent pas de meilleurs lendemains.

Dans le même registre, CONGONOUVEAU essaye de cerner les chantiers de Muzito à la tête de LAMUKA. Le confrère soutient que le nouveau coordonnateur de cette plateforme politique devra s’atteler à ramener l’harmonie et la bonne entente au sein du groupe. Il devrait faire que les 4 dirigeants regardent dans la même direction, parle le même langage et peaufine des stratégies ensemble.

Selon l’entourage de Muzito, la vérité des urnes chères à Martin Fayulu sera au centre du mandat Muzito. Ce dernier devra également remobiliser la base de Lamuka pour chasser la léthargie constatée actuellement.

LE POTENTIEL tente de scruter les raisons qui font que gouvernorats et Assemblées provinciales soient à couteaux tirés. Ce tabloïd estime que la principale raison est que ceux-ci ont été mal élus. La gestion des provinces a été attribuée à des personnalités sans base réelle. Le FCC, qui a le contrôle de 80% de provinces, a imposé ses choix-souvent inadéquats. Il faut craindre un effet domino qui pourrait tout aussi déstabiliser les 26 provinces dont la plupart sont déjà en ébullition.

L’AVENIR donne la position du FCC au sujet de la réhabilitation du gouverneur et du vice-gouverneur du Kongo Central. En effet, c’est avec étonnement et surprise que le FCC a accueilli la décision du Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur du vendredi 29 novembre portant réhabilitation du gouverneur Atou Matubuana et justin Luemba. « Le FCC regrette cette décision prise sans tenir compte des observations pertinentes contenues dans sa déclaration du 31 aout 2019. Il réitère, conformément à ses principes et à ses valeurs, sa position antérieure vis-à-vis de ce leadership provincial qui a clairement failli sur le plan éthique et oeuvrera dans le sens de doter le Kongo Central de nouveaux dirigeants pétris de valeurs républicaines et Ne Kongo éprouvées », indique le communique du FCC.

LA PROSPERITE s’intéresse à la visite effectuée par le Vice-premier ministre, ministre en charge de la Justice et garde des sceaux Tunda ya Kasende au camp de détention de Luzumu réhabilité par l’Union européenne en partenariat avec le Royaume de Suède et la Monusco. A cette occasion, Tunda ya Kasende a fait savoir que la politique poursuivie par le gouvernement vise à développer, à réhabiliter et à moderniser, sur l’ensemble du territoire national les infrastructures et les équipements du système judiciaire et pénitentiaires de la RDC.

St Théodore Ngangu Ilenda


(TN/PKF)