Dans un tweet, le commissariat général de la police annonce la garde à vue ce samedi 14 septembre 2019 à la coordination nationale de la police judiciaire, de l’ex-ministre de la Santé publique, Oly Ilunga. L’homme tentait de traverser clandestinement le fleuve Congo à partir du Kongo Central, pour se soustraire des poursuites judiciaires ouvertes contre lui.

Selon la même source, Oly Ilunga sera transféré dès ce lundi 16 septembre au parquet général près la Cour de Cassation. Cette information est confirmée à la presse par le porte-parole de la police, Pierrot Mwanamputu.

Auditionné début septembre, l’ex-ministre de la Santé était frappé de l’interdiction formelle de quitter le pays, en attendant la suite des enquêtes sur l’utilisation des fonds destinés à la gestion de la riposte de l’épidémie d’Ebola.

Le 22 août, il avait démissionné de ses fonctions, mécontent de la création par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi, du secrétariat chargé de la riposte de l’épidémie à virus Ebola, sous la direction du Dr. Jean-Jacques Muyembe. Cette épidémie d’Ebola, la plus meurtrière de l’histoire de la RDC, a déjà occasionné plus de 2000 morts en treize mois, selon des chiffres officiels.

Socrate Nsimba


(SNK/GW/Yes)