Ils se sont insurgés contre le énième report de l’élection du gouverneur et vice-gouverneur pourtant prévue mercredi mais renvoyée au 20 juillet par la centrale électorale.

Ils ont, dans leur déclaration lue par le président Owamba Cicéron, exigé à la Centrale Électorale d’organiser sans commune mesure l’élection du gouverneur et vice-gouverneur dans leur province qui fait partie intégrante de la République démocratique du Congo (RDC).

En outre, ces étudiants ressortissants du Sankuru demandent à la CENI de donner les raisons ou mobiles ayant milité une fois de plus, au report dudit scrutin que toute la province attendait à travers ses élus provinciaux, d’élire celui qui prendra la destinée de la province pour un avenir meilleur.

Ils demandent enfin au Chef de l’État et Garant de la Constitution et du bon fonctionnement des institutions de la République, Félix Tshisekedi, de faire vivre véritablement l’État de droit dans le pays et dans la province du Sankuru en particulier.

Par ailleurs, les étudiants de ce coin de la république ont affiché leur détermination à poursuivre avec les actions de grande envergure pour obtenir l’organisation de l’élection de leur gouverneur alors que toutes les provinces ont déjà leurs chefs des exécutifs provinciaux.

Il sied de rappeler que la CENI avait annoncé la tenue de ce scrutin le 10 juillet 2019 après sa suspension par le président de la République.

Alexis Emba/Ouragan FM


(ROL/PKF)