Polémiques et violences autours des ordonnances, L’AVENIR titre en gros : « Le chef de l’Etat doit fixer l’opinion ». Ce journal note que si les combattants de l’UDPS ont pris d’assaut le Palais du peuple, lundi 10 juin 2019 pour fustiger, en les en croire, les propos outrageants proférés par un cadre du FCC à l’endroit du président de la République, Félix Tshisekedi, sans compter tous les dégâts qu’ils ont pu causer, hier, mardi, c’est la ville de Lubumbashi qui a emboité les pas. « Devant une sorte de justice populaire qui a tendance à s’installer, les Congolais ne peuvent que tourner du côté du Commandant suprême et garant du bon fonctionnement des institutions, d’où viendront des paroles rassurantes. »

« La « base » pousse Fatshi à divorcer d’avec Kabila », peut-on lire dans CONGO NOUVEAU. Ce journal se pose des questions sur l’avenir de l’alliance entre le chef de l’Etat et son prédécesseur. « Comment va réagir le chef de l’Etat par rapport à la crise politique née au Palais du peuple et pour laquelle les membres de son parti lui demandent de rompre avec son allié Joseph Kabila ? », s’interroge ce trihebdomadaire. Ce tabloïd ajoute également que le député élu de la plateforme Ensemble de Moïse Katumbi, Christian Mwando demande aussi à Félix Tshisekedi de mettre fin à l’alliance avec Joseph Kabila. « Ce que nous avons là, c’est une alliance contre-nature qui nous dirige, tranche ce député. », dans les colonnes du journal.

FORUM DES AS, pour sa part, évoque les réactions du MLC et d’Ensemble après les arrêts de la Cour constitutionnelle et titre à sa Une : « Réagissant à l’invalidation en cascade des députés de l’opposition par la haute Cour : Ensemble interpelle FATSHI, le MLC appelle à la marche ». Dans un communiqué signé par Pierre Lumbi, renseigne ce journal, la plateforme Katumbiste appelle le chef de l'Etat à corriger l'arbitraire. « Pour sa part, le parti de Jean-Pierre Bemba appelle la population à une marche ce samedi 15 juin. », fait remarquer ce quotidien. « A l'occasion, le vice-président de Ensemble voudrait voir le chef de l'Etat, fournir également des explications à ses compatriotes, sur les restrictions des mouvements dont est victime Moïse Katumbi. », peut-on lire.

Le POTENTIEL, de son côté, revient sur les invalidations des députés de l’opposition et titre à sa Une : « Le FCC recherche les 2/3 de l’Assemblée nationale ». La Cour constitutionnelle est en voie de boucler les examens des recours en contestation des législatives nationales du 30 décembre 2018, fait savoir ce quotidien. « Selon les premiers arrêts rendus par celle-ci, c’est l’opposition qui en paie le plus lourd tribut. En réalité, derrière les arrêts en invalidation de la Cour constitutionnelle, c’est le FCC qui consolide ses rangs en recherchant les deux tiers à la chambre basse du parlement avec objectif entendu de modifier la Constitution.

Par ailleurs, l’Agence congolaise de presse (ACP) titre : « Le Président Félix Tshisekedi à la conférence annuelle des banques africaines à Malabo ». Selon l’agencier, le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a quitté Kinshasa mardi pour Malabo, en Guinée équatoriale, où il prendra part à la conférence annuelle des banques africaines, indique le service de communication de la Présidence de la République.

Dido Nsapu & Gisèle Mbuyi/MMC


(DNK/GM/Yes)