Les députés nationaux nouvellement élus sont conviés à une nouvelle plénière mercredi 06 février à l’Assemblée nationale, a annoncé, lundi au cours d’un point de presse, le premier secrétaire du bureau provisoire, Jackson  Ause Afingoto.

Cette plénière, a-t-il-dit, sera consacrée à la mise en place des 26 commissions devant représenter les 26 provinces que compte le pays, et qui vont permettre d’amorcer la validation des pouvoirs de nouveaux élus.

L’honorable Jackson Ausse a, à cette occasion, rappelé les trois principales missions assignées au bureau provisoire mis en place conformément à la Constitution, au cours de la session extraordinaire inaugurale de la 3ème législature de la troisième République, notamment la validation des pouvoirs des députés nationaux nouvellement élus, l’adoption du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale et la mise en place du bureau définitif.

Ce jeune élu de la circonscription électorale d’Irumu sur la liste du regroupement politique AAD dans la province de l’Ituri, a tenu à fixer l’opinion sur le contexte qui a retardé la tenue d’une deuxième plénière, après la séance inaugurale du lundi 28 janvier 2019. Il s’agit, entre autres, du fait que le bureau provisoire était dans l’attente des dossiers physiques de chaque député national nouvellement élu provenant de la CENI.

Kyungu va choisir entre l’Assemblée nationale et l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga 

Répondant à la question relative à une contrainte constitutionnelle dont fait face aujourd’hui le patriarche Antoine-Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, qui se retrouve en même temps président des deux bureaux provisoires, de l’Assemblée nationale et de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga, le député Ausse Afingoto a indiqué qu’après la validation des mandats, le président provisoire n’aura que 8 jours pour pouvoir opérer un choix entre les deux assemblées.

Quant à l’atteinte du quorum qui préoccupe plus d’un, le premier secrétaire de l’Assemblée nationale Jackson Ausse a rassuré qu’il n’y aura pas de souci du quorum lors de cette deuxième séance plénière prévue  mercredi, d’autant plus que déjà près de 85 % des députés nationaux nouvellement élus sont présents à Kinshasa.

Concernant la situation des quinze futurs députés nationaux qui seront élus au mois de mars à Beni-ville, Beni-territoire, Butembo et Yumbi, le premier secrétaire du bureau provisoire de l’Assemblée nationale a souligné que leurs mandats seront validés lors de la session ordinaire de mars 2019.

ACP 


(BT/GW/Yes)