La Conférence épiscopale nationale du Congo(CENCO) et l'Eglise du Christ au Congo (ECC) invitent toutes les parties prenantes au processus électoral, particulièrement les candidats à participer aux cultes œcuméniques qu'elles recommandent d'organiser pour la paix partout où cela est possible à travers le pays, le samedi 29 décembre 2018, selon un communiqué conjoint lu par le secrétaire général de la CENCO, l'abbé Donatien Nshole, en présence du porte-parole de l'ECC, le Pasteur Eric Senga au centre interdiocésain à Gombe.

Fortes de la conviction que « si le Seigneur ne bâtit la maison, c'est en vain que peinent les bâtisseurs », ces deux structures des confessions religieuses tiennent à organiser ces cultes œcuméniques pour des élections transparentes, crédibles et apaisées.

A cet effet, elles demandent aux leaders politiques, particulièrement aux candidats Président de la République de lancer un appel pressant et public à leurs partisans, les invitant à la non-violence et aux autres candidats à différents niveaux de cultiver l'esprit démocratique d'acceptation élégante des résultats des élections et, en cas de contestation légitime, de le faire par des voies légales et non par l'incitation à la violence.

Le communiqué de la CENCO et l'ECC recommande à la CENI de tout mettre en œuvre pour que la date du 30 décembre 2018 soit impérativement respectée afin de finir en toute beauté l'année 2018 et d'entamer l'année 2019 avec l'espoir des jours meilleurs.


Elles encouragent par voie de conséquence l'organe technique des élections à tenir sa promesse de faciliter l'accès aux observateurs et aux témoins dans les bureaux de vote et aux Centre locaux de compilation des résultats (CLCR).

Enfin, elles encouragent le peuple congolais à œuvrer pour la paix et l'unité de la Nation et à participer massivement et activement aux scrutins. Ce communiqué est signé par Mgr Marcel Utembi, président de la CENCO et archevêque de Kisangani, et le révérend André Bokundoa, président de l'ECC.

ACP 


(TN/Rei/GW/Yes)