La consommation d'alcool chez les diabétiques augmente le risque d'hypoglycémie, une condition caractérisée par une baisse anormale du sucre dans le sang, indique un communiqué du centre de référence sur la nutrition de !'Université de Montréal (au Canada) « Extenso », parvenu vendredi à l'ACP. Il a été prouvé que lors de la consommation de l'alcool, le foie s'active à l'éliminer du sang. Pour ce faire. il met de côté toutes ses autres activités, y compris le contrôle de la quantité de sucre qui circule dans le sang (glycémie).

Ainsi, le glucose habituellement libéré est « emprisonné» dans le foie, ce qui peut alors affecter le contrôle de la glycémie. Pour réduire la glycémie trop élevée, certains diabétiques ont recours à des injections d'insuline ou à la prise d'antidiabétiques oraux (médicaments), dont l'action dure plusieurs heures. Toutefois, lorsqu'une personne diabétique prend de l'alcool, son foie ne peut pas rééquilibrer la glycémie, car il concentre toute son énergie à l'élimination de l'alcool. Pour cette raison, la glycémie continuera de chuter sous l'effet de l'insuline ou des hypoglycémiants. De plus, les risques d'hypoglycémie n'augmentent que si l'alcool est pris à jeun. En effet, l'alcool ingéré dans le ventre vide est rapidement absorbé et se retrouve dans le sang en un clin d'œil.

ACP


(Milor/GTM/PKF)