Le gouverneur de la ville de Kinshasa a informé mercredi 19 décembre, dans un communiqué officiel, la population Kinoise en général, et les candidats à l’élection présidentielle en particulier.

Pour sa part, le gouvernement provincial de Kinshasa a décidé, pour des impératifs sécuritaires, a dater de ce mercredi 19 décembre 2018, de la suspension, sur toute l’étendue de la capitale congolaise, des activités de campagne électorale. Et cela, à l’ exception du recours aux médias, de l’ensemble des candidats présidents de la république, sans exception aucune.

Le n°1 de la ville province de Kinshasa explique que, la campagne électorale des candidats présidents de la République est émaillée de plusieurs incidents et violences ayant causé des dégâts importants, et selon les renseignements à leur possession, attestent que dans tous les camps politiques des principaux candidats à la présidence de la République, des extrémistes se sont préparés et se préparent encore à une confrontation de rue dans la ville province de Kinshasa lors des activités de campagne électorale.

Et suite à cette situation qui menace gravement la sécurité des personnes et de leurs biens et, est de nature à compromettre le processus électoral que nous voulons sereinement apaisé.

A cet effet, tenant compte des recommandations des services compétents chargés de la sécurisation du processus électoral et afin de prévenir tout trouble à l’ordre public et de permettre aux Kinoises et Kinois de participer pacifiquement à ce grand rendez-vous Démocratique prévu le 23 décembre prochain.

Ensuite, le premier citoyen de la ville de Kinshasa, André Kimbuta a invité par conséquent, la population kinoise et les candidats à la présidence de la République au respect de cette mesure prise dans l’intérêt supérieur de la Nation.

Gisèle Mbuyi/MMC 


(GM/TN/Yes)