L’évêque catholique du diocèse de Beni-Butembo, Mgr Sikuli Paluku, a lancé le week-end dernier la campagne « Famille sans Ebola » sur toute la juridiction de ce diocèse, annonce le ministère de la Santé publique, dans un communiqué parvenu à l'ACP.

Selon la source, ce projet s'inscrit dans le cadre de la campagne citoyenne « Ebola pas chez mois » annoncée par les étudiants de Beni en octobre dernier. L'évêque a appelé tous les fidèles catholiques à se protéger pour protéger leurs prochains et leur communauté. Il a, particulièrement, insisté sur l'importance de l'engagement des jeunes dans la riposte à Ebola. S'inspirant du passage biblique contenu dans la première lettre de l'apôtre Saint Paul à Timothée, au chapitre 4, verset 12, il a rappelé aux jeunes qu'ils ne sont pas seulement l'avenir du pays, mais qu'ils en sont aussi le présent. L'avenir radieux de la République démocratique du Congo ne se fera pas sans eux.

Mgr Sikuli Paluku a également invité tous les prêtres et autres animateurs religieux à intensifier la sensibilisation pendant les célébrations liturgiques et paraliturgiques. Il regrette que, malgré les efforts fournis par les équipes de la riposte, la situation épidémiologique reste alarmante et l'épidémie continue à se propager à cause de certains membres de la communauté qui refusent d'appliquer les prescriptions hygiéniques. Il a fermement condamné « le comportement inhumain et cruel » de tous ceux qui ont attaqué verbalement et physiquement les équipes de la riposte et les agents pastoraux, impliqués dans les actions de sensibilisation. Il a également dénoncé ceux qui ont profané des tombes en exhumant les corps des personnes décédées d'Ebola et dont certains ont fini, à leur tour, par être contaminés.

Le prélat a, par ailleurs; mis en garde les familles qui se prêteraient à de tels agissements, soulignant qu'elles seront sanctionnées d'une suspension des services pastoraux et liturgiques, notamment la célébration eucharistique et les autres sacrements, afin de ne pas mettre les autres fidèles en danger.

Les leaders religieux des zones affectes sont impliqués dans la sensibilisation de la population depuis le début de l'épidémie. Mgr Sikuli Paluku s'est personnellement engagé dans la sensibilisation de la population en acceptant de se faire vacciner et en dénonçant régulièrement les comportements hostiles ayant causé ne propagation de l'épidémie.

ACP/Le Potentiel 


(SNK/TH/Yes)