L’autorité municipale a justifié ce partenariat dans le cadre du partenariat public-privé, car le secteur privé est reconnu par l’Etat congolais comme bon gestionnaire et bon manager. Ce partenariat s’inscrit dans la promotion de tous les secteurs concourant à l’amélioration du bien-être social de la population de Kintambo.

Cette commune assure l’exclusivité de la fourniture des sachets et des déchets plastiques à l’ONG CONSOL, qui procèdera, à l’évacuation et à la transformation de ces derniers à leur siège, situé près des fouilles de Mpasa à Bibwa, dans la commune de N’sele, leur destination finale. Ce projet de partenariat pour la gestion des déchets et l’assainissement du milieu contribue également à lutter contre certaines maladies récurrentes causées par un environnement insalubre.

Assainir son milieu de vie, c’est garder son corps sain, loin des piqûres des insectes vecteurs et nuisibles, et aimer sa population. Bien l’administrer, sous-entend également la prévenir contre certains risques, a dit M. Tenge Te Litho. Ces déchets qui constituaient autrefois un danger pour les gens, deviennent désormais une source de revenus et d’emplois pour ceux qui sauront les gérer et les orienter vers les sites des décharges de transit de Kintambo, ajoutant qu’il ne sera plus  question de les jeter partout.

Pour sa part, le coordonnateur de cette ONG, Alimasi Kote Barcatali, a émis le vœu de voir ce partenariat aller de l’avant pour le bonheur de la population, elle-même appelée à contribuer à l’assainissement de leur milieu de vie, en évitant de jeter des déchets partout mais en les acheminant à des endroits appropriés. M. Alimasi a révélé que le travail de collecte et de stockage procurera du travail et produira aussi des revenus à tous ceux qui s’y impliquent. Son usine, a-t-il dit, installée à Mpasa transforme ces déchets plastiques en pavés pour la construction des routes et des tubes pour l’isolation électrique. 

ACP 


(ROL/GW/Yes)