FORUM DES AS parle d’une sévère mise en de la CENCO et titre : « Pas d’activités politiques pour le clergé catholique ». Le mot d’ordre, indique le journal, vient d’être donné dans toutes les paroisses du pays, comme en 2006 et 2011. Le clergé étant averti au premier plan. D’où, le Code de bonne conduite récemment édicté par les prélats catholiques.

Considéré comme une période de haute tension sociale où les adversaires politiques et leurs partisans s’affrontent et parfois violemment, les prêtres sont tenus de ne pas donner la parole aux politiciens pendant les messes, de ne pas faire la propagande électorale d’un candidat et de ne pas mettre les locaux de l’Eglise à la disposition des politiciens pour la campagne électorale, ajoute le journal.

Justement à propos de la campagne, FORUM DES AS rebondit avec la présence d’Emmanuel Shadary à Lisala qui promet la gratuité de la scolarité et l’emploi aux jeunes, la lutte contre l’érosion… Autre engagement du dauphin du Raïs, faire de Bumba une ville en dotant celle-ci d’un aéroport moderne, ajoute le tabloïd. Et d’ajouter les propos du concerné : « Bumba sera l’une de mes priorités car il a la capacité de nourrir toute la République ».

« Martin Fayulu réalise un raz-de-marée à Beni », mentionne LA PROSPERITE qui indique que la population de cette ville s’est mobilisée massivement et a réservé un accueil délirant au candidat n°4 à la présidentielle du 23 décembre 2018.

« Martin Fayulu Madidi a été acclamé par la quasi-totalité de la ville de Beni. Environ 200.000 personnes ont fait le déplacement du rond-point du 30 Juin, situé à quelques encablures du Boulevard Nyamwisi. Le candidat de ‘‘Lamuka’’ a été porté en triomphe du pied de l’avion jusqu’à la tribune où il devait tenir son meeting. L’attente était longue, certes. Deux promesses fermes ont été faites à cette population meurtrie, à savoir : la lutte contre l’insécurité et l’éradication de la fièvre hémorragique à virus Ebola », résume le tabloïd.

LE POTENTIEL parle, lui aussi, de « grand triomphe » de Martin Fayulu qui fait déjà des « jaloux ». Le journal indique qu’avant de mettre le cap vers Butembo, Martin Fayulu a pris la mesure de sa popularité et de l’espoir qu’il incarne pour le peuple congolais tout entier. 

Pour le journal, l’accueil chaleureux reçu à Beni témoigne de l’adhésion populaire à son programme de bâtir un Congo digne et prospère.

Pendant ce temps, LE PHARE annonce qu’après l’étape manquée de Walikale, « le couple Fatshivit ce jeudi à Bukavu ». Le quotidien explique que ne pouvant pas assurer la sécurité des leaders de la coalition CACH à Walikale, la police n’a pas autorisé leur déplacement. C’est ainsi que Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe se sont contentés d’animer dans l’avant-midi d’hier, une conférence de presse pour faire l’évaluation de la situation politique et les projections à court et long terme. A savoir la lutte contre la pauvreté et les défis et enjeux de la sécurisation des territoires de l’Est, essentiellement dans les provinces martyres du Sud et Nord-Kivu, tout comme celles de l’ex-Province Orientale.

Socrate Nsimba/MMC


(SNK/PKF)