Face à une foule dense, massée au stade de Kolwezi, le candidat du Front Commun pour le Congo (FCC), a tenu à souligné qu’il inscrit son mandat dans la droite continuité de Joseph Kabila, son prédécesseur. Shadary a promis qu’il s’appuiera sur les jalons posés par le Raïs pour aider le pays à avancer. C’est quand il a annoncé la baisse du prix de la farine grâce à des minoteries qu’il entend implanter dans la ville de Kolwezi que Shadary a été fortement applaudi. Ramazani Shadary a saisi l’occasion pour appeler toutes les communautés vivant dans la province du Lualaba à voter pour lui le 23 décembre. De même pour les candidats du Fcc aux divers scrutins.

Ramazani Shadary a, par ailleurs, décliné l’économie de son projet de société. Il a promis de maintenir les acquis de l’action de Joseph Kabila. Ramazani Shadary a ainsi fait allusion à la décentralisation qui a donné lieu à l’existence du Lualaba comme Province. Le candidat n°13 a évoqué également le développement à la base enclenché, la purge dans la justice, la gratuité de l’enseignement maternel et primaire, la lutte contre la corruption et la prison pour les voleurs et autres inciviques. Ramazani Shadary a parlé également de bien d’autres axes de son programme ainsi que les préoccupations des creuseurs artisanaux des minerais en conflit avec les chinois.

Le meeting s’est tenu en présence des têtes couronnées du Fcc dont son coordonnateur, Néhémie Mwilanya, Evariste Boshab, Adil Lumanu, le Gouverneur du Lualaba, Richard Muyej, le frère du chef de l’État, l’honorable Zoé Kabila pour ne citer que ceux-là. "Ne jamais trahir le Congo". C’est par ce slogan de Mzee Laurent Désiré Kabila que le numéro 13 a clos son speech frénétiquement applaudi avant d’appeler à la loyauté comme valeur cardinale en politique.

Forum des As/CELCOM DAUPHIN 


(TN/Milor/Yes)