L‘importance de la route qui mène à l’aéroport de Bangboka n’est plus démontrable. Elle est la principale artère pour atteindre le quartier général de la Monusco, l’ancienne école belge, la mosquée centrale et l’aéroport international de Bangboka. Elle est la principale voie qui facilite les habitants de la commune Kisangani à accéder au centre ville, aux ports, aux différents beach ainsi que l’université de Kisangani,… C’est l’une des plus grand-routes de la voirie urbaine de Kisangani.

Pourtant celle-ci présente un délabrement très avancé dans certains endroits et que cela devrait attirer l’attention des autorités compétentes afin d’éviter le pire.

En plein centre ville non loin de l’ancienne résidence officielle du feu président MOBUTU, à la sortie de l’église YALIYELE, cette partie est menacée par une forte érosion qui menace de couper la route en deux.

Cette érosion ne fait qu’avancer et les eaux du fleuve Congo envahissent la chaussée. Toute cette partie creuse est transformée en poubelle par la population environnante.

Au quartier Kilanga, à plus ou moins 5 km du centre ville, là également un autre danger plus grave que le précédant est visible.

A une sixaine de mètres de l’ancienne université privée « chute wagenia », cette partie également est dans un état de délabrement très avancé. L’érosion a presque endommagé la moitié de la chaussée. A 9 km, entre la compagnie forestière de transformation(CFT), des nids de poules envahissent la chaussée rendant ainsi difficile le passage de deux véhicules.

Près de 80% de grand-routes de la voirie urbaine de la ville de Kisangani sont soit réhabilitées complètement ou partiellement, mais la route menant à l’aéroport international de Bangboka n’a jamais subis de grands travaux.

Trésor Botamba/Boyomainfos 


(ROL/Yes)