Le 7ème congrès international des anciens de la faculté de médecine de l’Unikin (Afmed/Unikin) a vécu à Kinshasa où pendant trois jours plusieurs sujets enrichissant ont été débattus dans le beau cadre de l’auditorium Fleuve Congo.

Placé sous le thème : « médecine d’ici et d’ailleurs avec comme sous thèmes une femme enceinte = un enfant vivant=zéro mort, les droits des malades et les cancers en Rdc », les médecins membres de l’Afmed ont formulé plusieurs recommandations entre autres, la mise sur pied des comités de suivi.

Le premier comité sera un comité pluridisciplinaire qui va se pencher sur la prise en charge du cancer en Rdc ;

Le 2ème comité de suivi pour toutes les résolutions issues de nos congrès et le 3ème pour finaliser et faire aboutir le projet des lois sur la santé.

2. Catégorisation des structures médicales en fonction de leurs compétences

3. Accréditation obligatoire de tous les médecins chaque année par la justification de la formation continue ;

4. Encourager et soutenir la création de mutuelle de santé pour la couverture médicale universelle ;

5. Elaboration de Gad line par les sociétés savantes pour l’harmonisation de nos pratiques médicales ;

6. Sollicitons aussi l’accord des autorités pour la fermeture des structures de santé non viable et le visa de l’ordre des médecins dans l’autorisation d’ouverture des centres médicaux.

7. Nous recommandons le Respect de la dignité humaine à travers la pratique médicale pour assurer et garantir les droits des patients.

Le vice-président de l’Assemblée nationale, Remy Massamba, représentant Aubin Minaku, parrain de l’Afmed, a dans son mot de clôture de ce congrès, indiqué que ce genre de congrès est important pour enrichir les recherches médicales des médecins.

Car, a-t-il précisé, « la recherche doit être la donne permanente et je tiens à vous saluer pour cette 7ème édition et vous invitez à continuer et aller de l’avant. Vous êtes un organe de la société civile qui fait pression et apporte un plus pour l’avancement du pays et ce type de forum est un échange de partage d’expériences entre médecins d’ici et d’ailleurs ».

Rémy Massamba a en outre fait savoir qu’au cours de ce congrès, plusieurs thèmes  ont été exposé entre autres, le droit des malades et la mortalité maternelle et infantile qui du reste, a-t-il souligné, est très élevée dans notre pays.

Le vice-président de l’Assemblée nationale a appelé les médecins à intercéder pour leurs patients.

Le Secrétaire général du congrès, Dr. John Siala et le président, Dr. Jacques Mangalaboyi ont remercié les participants pour avoir rehaussé de leur présence à ce 7ème congrès qui a été une réussite totale.

Ils ont invité les jeunes médecins à s’engager de plus en plus dans l’Afmed.

Le congrès de l’AFMED met ensemble, chaque année, les médecins qui évoluent au pays et leurs collègues qui prestent hors RDC. Pas seulement, ce Congrès accueille aussi les pharmaciens, les étudiants, les techniciens, les experts et les autres professionnels œuvrant dans le secteur de la médecine ou de la santé, les institutions intéressées par ce secteur, les services et établissements publics, les ONGs, les fondations et différents opérateurs économiques.

Le président national de l’Afmed, Dr. Pascal Tshiamala a annoncé qu’Afmed va souffler l’année prochaine, sur ses 10 bougies et il a invité tous les membres à se préparer dès à présent pour la réussite de ce grand évènement qui va se tenir au mois de novembre 2019.

Gisèle Tshijuka/MMC 


(GTM/Yes)