L’AGENCE CONGOALAISE DE PRESSE rapporte que le Premier ministre appelle la population du grand Kasaï à soutenir les actions du Chef de l’Etat. Arrivé mercredi après-midi à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï Oriental, le chef du gouvernement a appelé la population du Grand Kasaï à soutenir les actions du Président de la République Joseph Kabila Kabange, en vue du développement intégral de cette partie de la RDC, indique le bulletin quotidien de l’avenue des Marais.

Toujours selon l’ACP, le chef du gouvernement a, par ailleurs, rendu un hommage mérité au Président de la République Joseph Kabila Kabange pour sa désignation en qualité de Premier ministre, mais aussi pour la priorité qu’il accorde aux problèmes cruciaux liés à l’émergence de cette partie de la RDC.

Pour lui, poursuit l’Agence officiel, la cohabitation entre la Majorité présidentielle et l’opposition est l’une des recommandations de l’Accord global et politique signé le 31 décembre 2016. Il a appelé la population à s’aligner dans la logique qui est l’aboutissement d’un combat politique de longue haleine devant conduire au développement du Grand Kasaï.

L’AVENIR titre également en grosse manchette : Shadary attendu aujourd’hui à Mbuji-Mayi. Le quotidien de l’avenue Bas-Congo ajoute tout de même que Emmanuel Ramazani Shadary pourra s’dresser à la population à partir du stade Kashala Bonzola. Ainsi, le Chef du Gouvernement a par ailleurs rendu un hommage mérité au Président de la République, Joseph Kabila Kabange, pour sa désignation en qualité de Premier ministre, mais aussi, pour la priorité qu’il accorde aux problèmes cruciaux liés à l’ingérence dans cette partie de la RDC.

Pour LA PROSPERITE, s’exclame qu’avant le dévoilement du programme, le FCC est à l’assaut du Grand Kasaï. Le quotidien de Mont-Fleury précise que les invités à cette rencontre, les notables originaires du Kasaï présents dans la salle, ont été conviés à apporter chacun une pierre à l’édifice pour un triomphe à l’endroit d’Emmanuel Ramazani Shadary qui, quoique pas natif de ce terroir, aura marqué l’histoire de cette partie du pays en mettant KO le phénomène Kamuina Nsapu sous l’impulsion du Président Kabila Kabange.

Cette manif est une façon pour eux de mieux organiser l’accueil et le relais, le moment venu, de la campagne électorale en faveur de la victoire d’Emmanuel Ramazani Shadary, écrit le journal.

FORUM DES AS note qu’après Kinshasa, le FCC en meeting à Mbuji-Mayi ce jeudi. Il ressort du quotidien de Limete que notable du Kasaï et homme-clé dans le dispositif de la campagne du candidat FCC à la présidentielle, Bruno Tshibala est arrivé hier à Mbuji-Mayi. Le Premier ministre a précédé Emmanuel Shadary, attendu ce jeudi au chef-lieu du Kasaï-Oriental pour son premier meeting en provinces, écrit FORUM DES AS.

LA PROSPERITE ajoute par ailleurs que le temps presse, la pression monte, Genève : les Opposants coincés ! Pour ce journal, Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, Freddy Matungulu ou Martin Fayulu : qui laissera sa place à qui ? La guerre des nerfs a été décalée à vendredi 9 novembre 2018. Tantôt pour des raisons d’ordre protocolaire. Tantôt pour des questions techniques liées notamment, à l’organisation de la rencontre proprement dite.

LE POTENTIEL qui revient sur la candidature commune, titre pour sa part que deux courant se dégagent dans l’opposition. LE POTENTIEL estime que la recherche d’un candidat commun pour la présidentielle du 23 décembre 2018 crée déjà des fissures dans les rangs de l’opposition. Désormais, poursuit le quotidien de l’avenue Bas-Congo, deux courants se sont formés, chacun affichant la prétention de présenter son candidat en décembre prochain.

D’un côté, il y a le groupe de sept opposants où se trouvent Félix Tshisekedi, Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito, Vital Kamerhe, Martin Fayulu et Freddy Matungulu. De l’autre, le groupe conduit par Jean-Philibert Mabaya et Théodore Ngoy, tous deux, candidats à la présidentielle, analyse LE POTENTIEL.

LA PROSPERITE titre : Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, Freddy Matungulu ou Martin Fayulu : qui laissera sa place à qui ? La guerre des nerfs a été décalée à vendredi 9 novembre 2018. A en croire LA PROSPERITE, les assises de Genève en Suisse qui, en principe, devaient commencer ce mercredi 7 novembre ont été postposées à vendredi 9 novembre 2018.

Certains des candidats de l’Opposition parmi ceux qui sont encore en lice étaient encore jusqu’hier dans la soirée, dans des formalités pour l’obtention des visas au niveau de l’Ambassade de Suisse. Ils ne pourraient probablement quitter Kinshasa que ce jeudi, dans la soirée.

Raymond Okeseleke/MMC 


(ROL/Yes)