M Katende Kalala a rappelé que la mise en circulation des taxis-motos a été initiée par l’Association en vue de répondre au besoin croissant de transport dans les grandes agglomérations du pays où les moyens de transport traditionnel ne répondent plus à la demande de la population.

Il a déploré le fait que ces transporteurs soient confrontés aux tracasseries de tout genre, au vols à main armée, aux extorsions et au manque de considération de la part de certains bandits armés, des chauffeurs de taxis et bus, et de certains agents de l’Etat.

Il a appelé ses membres au respect de l’heure fixée par le commissaire divisionnaire adjoint et la vigilance tout azimut étant donné que les criminels savent s’adapter souvent aux mesures sécuritaires mise en place par les autorités.

M Katende Kalala a exhorté tous les autres motards non membres de cette structure à y adhérer pour bénéficier d’une assistance en cas de besoin et militer ensemble pour le respect, la considération et la sécurité de leur profession.

L’Association nationale des initiateurs et propriétaires des taxis-motos au Congo regorge en son sein 70.000 membres dans la ville province de Kinshasa, a indiqué son vice-président.

ACP


(ROL/PKF)