Les chefs des missions diplomatiques de la Suède, de la Suisse et des Pays-Bas ont salué, jeudi 13 septembre, l’engagement de Joseph Kabila Kabange dans la pacification de la province de l’Ituri, rendant possible le retour des personnes déplacés internes du territoire de Djugu. Ce, malgré des contingences internes et externes ressenties dans cette contrée. Ce territoire est déjà en passe d’être entièrement stabilisé grâce au déploiement de l’armée et de la police nationale à travers toute l’étendue de ce territoire.

Concernant le retour des déplacés au bercail, le vice-gouverneur de l’Ituri a reconnu que le processus avait connu un petit retard dû aux rumeurs en circulation qui n’encouragent pas leur retour dans leurs milieux d’origine. A ce sujet, il a confirmé la reprise du processus soutenu par des progrès accomplis dans l’exécution des projets de leur réinsertion.

Ceci s’ajoute aux efforts du Gouvernement congolais qui, déjà, a consenti pour ce retour. Ces fonds sont mis en disposition par UNHCR  par la Suède, la Suisse et les Pays-Bas. La délégation des diplomates de ces pays a été reçue ce jeudi à Bunia par le vice-gouverneur de l’Ituri. Près de 15 millions de dollar américains sont déjà disponibles pour appuyer le retour volontaire des déplacés internes du territoire de Djugu.

Selon Mme Anne A Conte, la coordonnatrice régionale au Haut-commissariat pour les Réfugiés, HCR, ces fonds seront affectés notamment pour la construction des infrastructures scolaires et sanitaires mais aussi pour appuyer le secteur agricole pour la réinstallation de ces déplacés,  de leurs villages respectifs. Elle a émis le vœu de voir leur installation s’effectuer dans de bonnes conditions.

Elle l’a déclaré au cours d’une rencontre à Bunia avec le vice-gouverneur de l’Ituri, Pacifique Keta  Opard, entouré des membres du gouvernement provincial. Elle a renchéri qu’il existe des projets pour leur retour et aussi, aider les populations, non seulement  à regagner  leurs villages, mais aussi  de rester vivre en paix et ensemble d’une manière pacifique. Les projets ont été conçus grâce à un financement dont la totalité s’élève à 15 millions de dollars.

A ce jour, plus de 30 milles déplacés de Djugu sont installés à travers l’Ituri et répartis dans deux grands sites à Bunia. Ces déplacés ayant fui des atrocités entre janvier et mars dernier en territoire de Djugu, mènent une vie de misère, a déclaré le vice-gouverneur de l’Ituri.

Pacifique Keta Opard, qui a reçu la délégation, a salué cet appui qui vient s’ajouter aux efforts  du gouvernement central pour appuyer le retour volontaire de ces déplacés dans leurs milieux d’origine.

Nous sommes dans un processus d’abord avec  le gouvernement central. Je crois, la première vague avait été organisée à l’époque avec le ministre national en charge de l’Action humanitaire et nous sommes entrain de voir avec les partenaires comment nous pouvons ensemble reprendre les opérations dans un délai relativement court.

Nous remercions son  excellence le président de la République, Joseph Kabila Kabange, qui s’est investi pour la reprise de la paix dans le territoire de Djugu et aujourd’hui pratiquement Djugu est sécurisé. A renchéri, le vice-gouverneur de l’Ituri.

Rappelons par ailleurs que, cette forte délégation a été constituée des bailleurs de fonds, dont l’ambassadeur de Suède, de suisse et du Pays-Bas, tous basés à Kinshasa.

Gisèle Mbuyi/MMC 


(GM/ROL/Yes)