Le Professeur Elikya Mbokolo, historien et membre du Front commun pour le Congo (FCC), une coalition électorale dont l’autorité morale est le Président de la République Joseph Kabila Kabange, a réitéré son intérêt de voir le candidat de ladite plateforme remporter l’élection présidentielle du 23 décembre prochain.

Elikya Mbokolo a décrit au cours d’un forum rendu publique mardi par Africa 24, quelques aspects de la vision post-électorale du FCC.

Pour lui, « cette vision repose sur certains nombres de principes qui fondent la politique congolaise depuis l’indépendance.

Il s’agit de l’indépendance nationale, du refus de toute espèce d’ingérence de qui que ce soit dans nos affaires, de la consécration des efforts de la nation pour ce qu’on appelle aujourd’hui l’émergence.

Cette émergence, quant à lui, suppose que nous mettions la maitrise sur l’exploitation de nos ressources », a-t-il expliqué.

Auparavant de son intervention, Elikya Mbokolo avait rappelé les modalités de la désignation d’Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat du FCC pour faire taire les spéculations qui renvoient parfois à quelconque opposition du choix du Président Joseph Kabila Kabange, autorité morale de cette plateforme.

Il a également expliqué que les différentes composantes du FCC s’étaient réunies et, parmi elles, il a été priée de présenter 4 noms des candidats notamment : 2 hommes et 2 femmes. Et, « c’est parmi ces candidats qu’on avait choisi le nôtre ».

Le Professeur Mbokolo a fait savoir que la RDC est en plein processus électoral qui doit conduire à l’organisation des élections générales le 23 décembre de l’année en cours, après deux reports.

ACP


(BT/Yes)