« Dans la zone de santé de Mabalako où il y a eu le plus des cas au début de l’épidémie, « depuis le 13 août, il n’y a pratiquement plus de cas, on peut dire que la situation est maîtrisée au niveau de l’épicentre », note le ministère de la Santé qui souligne qu’à ce jour, 129 cas dont 31 probables et 98 confirmés, 89 décès et 33 patients ont été guéris.

Le ministère de la Santé  appelle les Congolais à la vigilance et d’alerter les autorités sanitaires sur des cas suspects, ajoutant que le virus d’Ebola circule en Afrique en général, et en RDC dans toutes les provinces.

« La dimension sécuritaire n’a pas empêché les équipes de faire leur travail, d’aller vers les patients. Nous avons bénéficié de l’appui des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), de la Police Nationale Congolaise (PNC) et de la Monusco (Mission de l’ONU en RDC) », a affirmé le ministre Oly Ilunga.

ACP


(ROL/PKF)