Aux termes de l’accord, les deux parties visent comme objectifs et résultats, la reconstitution des capitaux propres de KCC au 1er janvier 2018 conformément à la législation en vigueur, la réduction de neuf à 3,45 milliards USD de l’endettement de KCC au 1er janvier 2018 envers le groupe Glencore, les taux d’intérêt applicables sur les prêts intra-groupes encadrés et ne pouvant plus dépasser 6% l’an, sur la base du business plan actuel de KCC, l’accord prévoit que la Gécamines commencera à percevoir pour la première fois, des dividendes dont le cumul est estimé à plus de 2 milliards d’USD sur les dix prochaines années.

Les résultats des bénéficiaires permettront le paiement d’impôts sur les sociétés qui contribuent à renflouer significativement les caisses de l’Etat congolais. L’accord, estiment les signataires, permettront une meilleure valorisation à l’avenir de l’apport des gisements de cuivre et de cobalt de Gécamines au partenariat par un relèvement conséquent du montant par tonne du pas de porte passant de 35 USD à 110 USD et pouvant atteindre 170 USD dans certains scénarios.

Une augmentation significative de la valorisation de la participation de Gécamines dans KCC qui était nulle jusqu’alors, en raison du niveau d’endettement élevé de la société, la renonciation par KCC au bénéfice des réserves certifiées JORC s’élevant à 3.992.185 tcu et 205.629 tco (les réserves), libérant ainsi la Gécamines de son obligation de fourniture des réserves ou, à défaut du paiement d’une contrevaleur maximum de 285 millions USD.

La source fait état d’un paiement par le groupe Katanga d’une indemnité transactionnelle (150 millions USD), en faveur de Gécamines ainsi que le désistement de Gécamines et SIMCO à la réalisation, de la procédure judiciaire de dissolution engagée le 20 avril 2018 devant le tribunal de Commerce de Kolwezi.

La Gécamines se félicite de l’aboutissement des discussions avec le Groupe Katanga

Par ailleurs, la Gécamines se félicite de l’aboutissement des discussions avec le Groupe Katanga et son actionnaire majoritaire Glencore PLC, précisant que de nouvelles bases ainsi dessinées pour le partenariat vise un partage effectif des richesses avec des retombées financières immédiates pour toutes les parties prenantes, et tout particulièrement la RDC et les communautés concernées, souligne la même source.

La Gécamines formule le vœu de voir les négociations avenirs avec d’autres partenaires et sociétés s’ouvrir dans un climat ouvert et respectueux qui reconnait un aboutissement tout aussi satisfaisant. La Gécamines est une société commerciale de droit privé, acteur de premier plan du secteur minier en RDC, indique-t-on.

ACP


(CL/PKF)