Selon la source, le directeur général de la Régie des voies aériennes, Abdalla Bilenge qui a livré cette information à l'issue d’une séance de travail présidée par le vice-Premier, ministre des Transports et voies de communications, José Makila Sumanda avec la délégation chinoise d'Eximbank, axée sur l'évaluation du processus de libération des Fonds devant concourir à la construction de l`aérogare moderne de l`aéroport international de N'djili à Kinshasa.

Elle a consisté également à l`évaluation de tous les projets en cours d'exécution dans le secteur aérien congolais. Dans ce cadre, M. Makila a informé la délégation de l`Eximbank des dispositions prises par le gouvernement pour la matérialisation de ces deux projets, avant de la rassurer des dispositions et garanties du gouvernement de la République Démocratique du Congo pour la réalisation de ces deux projets.

Le vice-Premier ministre a parailleurs indiqué que les travaux de l'aérogare de N'Djili s'inscrivent dans le cadre de partenariat entre la RDC et Eximbank, dans le cadre de la politique de la révolution de modernité prônée par le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, dans le but de doter le pays des infrastructures aéroportuaires conformes aux normes internationaux en matière de l'aviation civile.

Le coup d'envoi des travaux de construction de la nouvelle aérogare moderne de l'aéroport international de n'djili ont été lancés le O2 mai dernier pour un coût global évalué à 354 millions USD. La participation du gouvernement représente 15% et 85% reviennent à Eximbank of China, rappelle-t-on.

ACP 


(CL/Milor/Yes)