En mission dans la ville, le secrétaire général adjoint du PPRD chargé de la mobilisation, sensibilisation et propagande Jean Nsaka a accusé au cours d’un point de presse lundi un certain Joseph Lokondo de la LUCHA d’avoir partagé sur son compte Facebook des images montrant « des inciviques » en train de bruler les insignes du PPRD.

Le parti du président Joseph Kabila veut obtenir réparation, a expliqué M. Nsaka.

« Nous avons déposé une plainte en bonne et due forme au parquet de Mbandaka. Nous voulons obtenir réparation. Le PPRD est un fait privé. Les biens du PPRD ne sont pas les biens de l’Etat », a-t-il fait valoir.

Joint par Radio Okapi, Joseph Lokondo reconnait avoir téléchargé ces images sur internet avant de les poster sur son compte Facebook. Il affirme vivre depuis en clandestinité.

Elections 2018 : Ramazani Shadary prédit la victoire démocratique du Pprd 

Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie continue sa tournée dans les provinces issues du découpage territorial de l’Ex Equateur, sous la conduite d’Emmanuel Ramazani Shadary, son Secrétaire permanent. Ainsi, après l’Equateur, la Tshuapa, le tour était mardi à la Mongala. Hier, en effet, dans cette province, au Rond-point Ruti Manga, Ramazani Shadary s’est adressé à la base du parti et à la population.

Dans son oral, il a tenu à confirmer l’organisation des élections dans les prochains mois avant d’inviter l’assistance à s’y préparer car, prédit-il, ‘’le Pprd va gagner les élections démocratiquement. Il est temps pour nous d’être ensemble. Ceux qui étaient hier dans l’opposition ici sont avec nous. Nous devons tirer les leçons du passé pour jeter les jalons du développement de ce territoire et de la province de la Mongala. Nous allons gagner démocratiquement les élections parce que nous sommes nombreux et nous avons les moyens de notre politique. Les portes du Pprd restent ouvertes ‘’.

Donc, à ses yeux, le Pprd, plus loin la Majorité Présidentielle, n’a pas besoin de la machine à voter pour pouvoir gagner l’Opposition et autres adversaires politiques aux joutes électorales de décembre 2018. Avec l’option unilatérale de la CENI -dont plusieurs têtes d’affiche n’ont de cesse d’être aperçus dans des réunions très MP- pour utiliser la machine à voter puis le vote et la promulgation de la loi électorale, certains observateurs connus pour leur proximité avec l’Opposition n’ont eu de cesse de dire que le Pouvoir veut ‘’organiser‘’ des élections taillées sur mesure pour y rafler tous les sièges. Soit ! Dans ce contexte, à l’aube desdites élections, Ramazani Shadary, en tournée au Congo profond, s’est retrouvé il y a peu au centre des critiques après la publication d’un article sur la Radio Okapi supposé rapporter ses propos soutenant que le Président Kabila était Président et qui le resterai. Même si son équipe de communication avait publié un démenti des allégations mises dans sa bouche par le rédacteur de ce papier controversé, il reste par l’affirmation que le Pprd va gagner démocratiquement, le SP de cette formation rectifie le tir en alertant que les élections auront lieu comme promises par la CENI et cela, dans les règles de la démocratie. Qui, faut-il le rappeler, jusque-là, veut que la MP donc le Pprd milite pour un candidat président dauphin à l’actuel Chef de l’Etat mis hors course par les lois du pays.

Le Pprd à la reconquête du terrain politique 

Comme des fruits mûrs, rapportent la cellule de communication de ce parti, les provinces de l’Ex Grand Equateur tomberaient les unes après les autres ‘’sans combat aux mains ‘’ du Pprd sous la conduite du SP Ramazani et sous le leadership éclairé de son Président national, Joseph Kabila Kabange. Après l’Equateur dans sa profondeur, la Tshuapa et la Mongala dans leur splendeur, à présent, dans ce périple dont la chute reste inconnue, la délégation du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la démocratie s’attaque désormais à la province du Bas-Uélé.

La Prospérité/Radio Okapi 


(CL/Yes)