L’Agence Congolaise de Presse (ACP) qui ouvre le bal, publie dans son bulletin du jour : « Le chef de l’Etat reçoit le président du CICR ». L’agencier rapporte que l’avenir de l’action humanitaire en RDC a été au centre de l’audience que le chef de l’Etat a accordée, mardi à Kingakati, au Président du Comité international de la Croix-Rouge, Peter Maurer.

L’AVENIR qui se penche sur l’insécurité à Kinshasa, titre à sa Une: « Contrôle des véhicules ketch, des sans plaques et autres : La PNC contre la criminalité ». Le journal rapporte que le Commissaire général de la Police Nationale Congolaise, Dieudonné Amuli Bahigwa a, dans un communiqué rendu public, hier mardi, par le porte-parole Pierrot Mwanamputu, a annoncé d’autres mesures prises en vue de mettre fin à la recrudescence de la criminalité dans les grandes villes, particulièrement à Kinshasa, notamment le phénomène lié au rapt ou enlèvement des citoyens au moyen des véhicules communément appelés « ketch », ainsi que tout autre véhicule. L’AVENIR rappelle que ces mesures ont été prises lundi 14 mai à l’issue de la réunion extraordinaire de sécurité qui a eu lieu dans l’enceinte du commissariat général de la police.

Dans le même registre, Le POTENTIEL constate aussi une « insécurité généralisée en RDC » et titre sur sa manchette: « Crise de confiance entre le pouvoir et la population ». « Tueries en série en Ituri, massacres des civils à Beni-Butembo, enlèvement à Kinshasa, braquage à Lubumbashi, incursion des braconniers dans le parc national de Virunga, la liste n’est pas exhaustive. », tente de résumer le journal en rappelant que hier, mardi, les affrontements ont opposé à Lubumbashi la population aux forces de l’ordre soupçonnées d’entretenir l’insécurité dans la ville cuprifère. Ce qui crée, selon ce quotidien, la crise de confiance entre le pouvoir et la population.

Le PHARE de son côté réfléchit sur l’ambiance qui pourrait régner lors de la campagne électorale et titre: « Tous les signaux le prédisent déjà : C’est sûr…la campagne électorale sera affreuse !», s’exclame le tabloïd. Le journal note que le 23 décembre 2018, quelle que soit l’issue des manœuvres en cours, les Congolais vont se rendre massivement aux urnes pour choisir, en toute souveraineté, les hommes qui auront la charge de conduire leur destin au cours des cinq prochaines années. Mais ce quotidien craint « un discours extrêmement offensif, voire guerrier » de la part de certains partis politiques, notamment le PPRD.

De son côté, CONGO NOUVEAU perçoit une distraction au sein des grands leaders d’opposition et titre en manchette : « A sept mois des élections : Comment Kabila distrait Fatshi, Kamerhe, Bazaïba… ». Ce trihebdomadaire pense qu’à presque 7 mois de la tenue des élections, la majorité présidentielle semble s’y préparer sérieusement. Sur le terrain, souligne le confrère, Joseph Kabila, l’autorité morale de la MP, dirige personnellement les opérations au niveau de sa famille politique. « Dans l’autre camp, on semble dormir », écrit le journal en faisant allusion aux partis de l’opposition l’UDPS, l’UNC et le MLC dirigés par les trois noms cités à la Une.

La PROSPERITE, quant à elle, parle de la restructuration au sein de l’UDPS et titre : « Elections 2018, UDPS : Félix Tshisekedi restructure et nomme les secrétaires généraux adjoints et les secrétaires nationaux ! » La consœur qui reconnait que les enjeux de l’heure sont de taille pense que Félix Tshisekedi en est conscient. « Voilà pourquoi, il met en place des équipes qui s’imposent pour y faire face. » Le journal égraine dans ses colonnes les dernières nominations intervenues au niveau des secrétaires généraux adjoints, des secrétaires nationaux ainsi qu’à la Commission Egalité Homme-Femme.

Par ailleurs, FORUM DES AS qui commémore déjà la journée du 17 mai, publie une interview de Célestin Tunda Ya Kasende et titre: « Nous devons accompagner Joseph Kabila, comme nous l’avons fait avec Mzee Kabila », dit Me Tunda. Témoin de l’histoire, Me Célestin Tunda ya Kasende éclaire l’opinion sur le combat mené par « le Soldat du peuple » et son continuateur Joseph Kabila. Proche de Kabila père et de Kabila fils, il est d’avis que la célébration de cet évènement vaut son pesant d’or, d’autant qu’il cristallise la libération des Congolais de l’emprise des forces impérialistes et du régime néocolonial de Mobutu, résume Forum des AS.


Dido Nsapu/MMC
 


(DNK/Yes)