Elles ont adressé ce mercredi 18 avril un mémorandum au président de la chambre basse du parlement pour dénoncer cette action. Elles demandent aux élus nationaux de réintroduire la motion de défiance contre le ministre Crispin Atama de la Défense.

Plus de 100 organisations des femmes des provinces précitées n’ont pas digéré l’intervention par motion incidentielle de la députée Vicky Katumwa, en faveur du ministre de la Défense nationale, Crispin Atama, à qui l’auteur de la motion, le député Paul Muhindo, reproche la persistance de l’insécurité notamment dans le territoire de Beni où des centaines de civils ont été massacrés par des présumés ADF, depuis octobre 2014.

“Les femmes de l’Est de la RDC demandent au président de l’Assemblée nationale de traiter avec diligence et responsabilité la question de l’insécurité dans le territoire de Beni et autres entités de l’Est (…) condamnent fermement cette culture de manque de redevabilité des institutions de la République et recommandent qu’un climat favorable à la paix et de la collaboration entre les institutions nationales soit observé”.

Ces femmes exigent également à la députée Vicky Katumwa de présenter des excuses à la population de Beni, en particulier, et aux Congolais, en général.

“Les femmes de l’Est de la RDC demandent à l’honorable Vicky Katumwa, députée nationale de la circonscription de Kalemie qui s’est érigée en obstacle pour faire échec à l’initiative des députés du Nord-Kivu dont l’interpellation du ministre de la Défense à travers une motion de défiance, de revenir à la raison et de solidariser avec les communautés de Beni et autres femmes en tant que consœur d’une province voisine dans la recherche de la solution sur la situation que traversent les habitants de Beni. Les femmes de l’Est du pays exigent de l’honorable Vicky Katumwa la reconsidération de sa position en rapport avec la situation que traverse la population et de présenter solennellement des excuses aux populations victimes de l’insécurité et des massacres à l’Est du pays”, a dit Nelly Godelive Mbangu Lumbulumbu, point focal de l’organisation “Sauti ya Mama Mukongomani” qui a lu le mémorandum.

Pour rappel, la motion de défiance contre le ministre de la Défense devait être débattue à la plénière du lundi 16 avril dernier. Son examen n’a pas eu lieu suite à la motion incidentielle de la députée Vicky Katumwa. Cette dernière avait estimé que le traitement de cette motion mettrait en public “le secret de défense”.

Actualité.cd 


(CI/Yes)