Conscientiser les membres du Parti vert sur la Démocratie, l’Ecologie et les Elections est l’objectif poursuivi par le Parti Ecologiste congolais, PECO, parti cher au Député Didace  Pembe qui a organisé, du 19 au 20 janvier 2016, un séminaire sur les thèmes   «Démocratie et l’écologie» et «les élections et la campagne électorale». C’est l’hôtel King, basé dans la commune de Barumbu, qui a accueilli une centaine de militants du PECO de la RDC et les délégations des verts de l’Afrique Centrale. Le tout, sous le haut patronage de la Fédération des Ecologistes et verts d’Afrique Centrale, FEVAC.

Durant deux jours, soit du 19 au 20 février, les militants du PECO et les délégations des verts venus des pays de l’Afrique centrale ont été conscientisés sur la démocratie et l’écologie en cette période des grands enjeux. 

Quatre éminents professeurs congolais ont développé à tour de rôle les thèmes retenus pour ces assises. Il s’agit, entre autres, du Professeurs  Emile Ngoyi Kasongo  et Kokoniangi qui ont planché sur les élections et la campagne électorale. Tandis que le deuxième thème sur la Démocratie et l’Ecologie a été exploité par les professeurs Kirongozi et Kalulu.

Tous les intervenants ont, dans leurs interventions,  invité l’assistance à voter utile, c’est-à-dire, porter leur choix sur les candidats qui brandissent des bons projets de société et non des vendeurs des rêves.

Dans son intervention sur les élections et la campagne électorale, le Prof. Emile Ngoyi a fait savoir à l’assistance le sens et la nature des élections comme  étant un moyen à travers lequel le peuple exerce le pouvoir politique, en choisissant ses représentants.

Il a démontré aussi le sens de la campagne électorale qui vise à conquérir l’électorat à travers un discours, un programme et un projet de société. Le Docteur Kirongozi, quant à lui, a démontré dans son exposé les quatre principes de base de l’écologie qui sont l’éthique, la morale, la justice sociale et le développement durable ainsi que la prise en compte des générations futures.

Il a aussi démontré que la démocratie rime avec l’écologie du fait que l’écologie vise avant tout la protection de l’environnement. C’est à travers la démocratie que le peuple se choisit des dirigeants dont le programme politique privilégie la protection de l’environnement et la bonne gestion de l’écosystème.

S’adressant à la presse après la cérémonie de clôture, le président du parti écologiste du Congo et président des verts de l’Afrique centrale, Didace Pembe, s’est dit très satisfait du fait que les objectifs poursuivis par ce séminaire soit atteints. Il a rappelé encore une fois que l’objectif était d’amener les membres du PECO et les autres participants à parfaire leurs connaissances sur  le sens des thèmes choisis.

Un deuxième objectif poursuivi est d’amener les participants à cette formation à relayer à leur tour le message à la base. Entre autres, comment utiliser l’énergie propre et le message fondamental est de faire savoir à la base qu’on peut se développer sans pouvoir polluer.

Quant au lien qui existe entre l’écologie et la démocratie, Didace Pembe a fait savoir que les deux marchent ensemble. Dans la démocratie, dit-il, il y a l’écologie et dans l’écologie il y a des exigences qui forment l’interaction entre l’être humain et sa nature en vue d’assurer un environnement sain à notre postérité.  

Présent à ces assises, le Président du parti vert Tchadien, Badono Baidou, a fait savoir que les échanges ont été très bénéfiques. Il a profité de cette occasion pour féliciter le président Didace Pembe pour la réussite totale de ce séminaire de renforcement des capacités. « C’était une bonne occasion pour les militants du PECO et nous qui sommes venus des autres pays de l’Afrique centrale d’approfondir les thèmes développés par des éminents professeurs », a-t-il renchéri. Avant d’ajouter que : « nous allons ramener ce que nous avons appris à nos bases respectives. C’est aussi une occasion de l’appropriation des résolutions de la COP21 ».

Pour le président des verts du Congo Brazzaville, M.  Madzengwe Younous, l’écologie politique aujourd’hui est au le centre de tous les débats. Au niveau mondial, l’écologie politique c’est le centre du débat entre l’homme et son environnement, c’est même le contenu du contenant. « Nous avons été conviés à ces assises par le président du PECO Congolais et président des verts de l’Afrique centrale, Didace Pembe. Cette rencontre a été très fructueuse et nous n’allons pas manquer de partager ces expériences avec la base dans nos pays respectifs », a-t-il conclu.

Philomène Mwaluke/La Prospérité


(GTM/Rei/GW/Yes)