Les violons ne s’accordent toujours pas sur le programme définitif des obsèques du chanteur King Kester Emeneya. La famille et les organisations des musiciens semblent être en discordance sur les obsèques de ce géant de la musique tant congolaise qu’africaine.

Aux dernières nouvelles, le corps pourra être rapatrié le week-end prochain en dépit de toute divergence. La famille elle, a déclaré qu’elle ne serait pas d’accord toute récupération politicienne pour qu’elle enterre son fils dignement.

Pour sa part, l’Hôtel de Ville, à travers le gouverneur de la ville de Kinshasa a mis en place un comité pour le rapatriement du corps à Kinshasa, a-t-on appris. Jusque tard dimanche, il y avait encore des disputes entre la famille et les autres organisations improvisées, autour de cette question.

Pour l’instant aucun programme n’est établi en ce qui concerne les obsèques de Kester Emeneya. Par ailleurs, une Ong dénommée Association fraternité des natifs et amis de Kikwit (Franaki) réclame que l’artiste Emenya soit inhumé à Kikwit, à 43 km de la ville de Bandundu.

L’Ong a fait savoir que les autorités tant nationales que provinciales doivent s’impliquer pour faciliter l’arrivée du corps du chanteur à Kikwit. Pour cette Ong, cette décision se justifie par le fait que lui-même Emenya a déclaré d’être inhumé dans sa terre natale lors de son dernier voyage dans la contrée.

Le patron de Victoria Eleison, King Kester Emenya est décédé le jeudi 13 février courant de suite d’une maladie à l’Hôpital Marie Lannelongue en région parisienne. Il était admis à cet hôpital depuis le mois de novembre 2013 souffrant d’un problème de cœur, apprend-on.

Pathou Kinzala Nkuka/L’Observateur


(Ern/BTT/PKF)