L’annonce a été faite au cours d’une réunion tenue dernièrement à Kinshasa devant les directeurs provinciaux des entreprises publiques, en présence des autorités hiérarchiques de la DGDA.

La compétitivité que s’est lancée cette entité provinciale de la douane de la province du Katanga, en vue de remplir correctement le contrat signé avec le Gouvernement central en rapport avec le rendement en termes des recettes a porté ses fruits. La DGDA Katanga vient donc de battre le record de toutes les régies financières provinciales.  Elle a surclassé son concurrent du Bas-Congo, grâce à l’esprit managérial et le sérieux mis par son directeur provincial, David Khalande.

Ce dernier a milité pour  la stabilité et la paix sociale au sein de la DGDA/Katanga. Les conditions sociales des travailleurs ont été également améliorées par la construction des infrastructures de très bonne qualité, notamment à l’aéroport de Loano et à Kasumbalesa. Le métier de douanier est devenu noble et respecté.

Cette performance de la DGDA/Katanga n’est pas un  fait de hasard, pensent certains observateurs. De nombreuses sessions de formation organisées spécialement au Katanga ont beaucoup joué. Elles ont d’abord permis le réarmement de tout le personnel.

Les douaniers peuvent maintenant utiliser le système Sydonia qui leur donne l’accès  à l’information pour une bonne traçabilité des activités et de leurs circuits. Le directeur provincial de cette régie s’est aussi beaucoup investi dans la lutte contre la corruption et les antivaleurs qui ont jadis porté préjudice à la DGDA dans la perception de la douane.

C’est ce qui justifie aussi l’accueil chaleureux réservé au directeur provincial David Khalande lors de son retour à Lubumbashi par les sous-directeurs provinciaux et l’ensemble du personnel, tous rassemblés à l’aéroport de Loano. Toutes les fanfares du Katanga étaient mobilisés pour accompagner le cortège du directeur provincial de la DGDA.

David Khalande a, par ailleurs, loué le bon Dieu et l’a prié d’aider son entreprise comme du reste toutes les autres entreprises de la RDC pour que ce pays se développe rapidement. Au personnel de sa juridiction, le directeur Khalande a rappelé les diverses étapes franchies par ses services pour atteindre le top niveau qui la place en première position au plan national : paix sociale, amour du travail bien fait et envers les collègues de travail, etc., sans oublier les consignes du Gouvernement central et celles de la DGDA.

Cette année, la DGDA/Katanga a gagné une place au classement tandis que la DGDA/Bas-Congo a perdu sa première place. David Khalande peut se dire heureux d’avoir été écouté et suivi et le résultat final lui donne des raisons d’espérer se maintenir encore en  première position l’an prochain à la même période. Le défi est lancé aux dix autres provinces pour le développement de la RDC.

Molina/Forum des AS


(Milor/ROL/PKF)