Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a échangé successivement lundi, au Palais du Peuple, avec la délégation de la Banque Mondiale, conduite par M. Eustache Ouayoro, directeur des opérations de cette institution en RDC, ainsi qu’avec une mission du FMI, en séjour de travail à Kinshasa, en provenance des Etats Unis et conduite par M Norbet Toe, chef de mission du FMI pour la RDC à Washington.

M. Eustache Ouayoro a indiqué à la presse que les rapports entre son institution et le gouvernement de la RDC sont au beau fixe, avant de vanter l’excellence des relations entre la Banque Mondiale et la République Démocratique du Congo. Il a, en outre, affirmé que son institution va poursuivre son appui pour le développement de la RDC, particulièrement dans les secteurs sociaux, tel que la santé, l’éducation. L’eau, l’électricité et les infrastructures.

C’est dans ce cadre qu’une délégation de la Banque Mondiale s’est rendue à la centrale hydro-électrique d’Inga. La mission du Fonds Monétaire international quant à elle, à or le président de l’Assemblée nationale des éléments en sa possession en rapport avec La bonne gouvernance entre autre et l’évolution de la situation macroéconomique de a RDC. La dernière visite d’une mission du FMI, en RDC remonte la 2012, rappelle-t-on.

Les ambassadeurs de Grande-Bretagne et de Corée du Sud chez Aubin Minaku

Par ailleurs, poursuivant ses audiences, le président de l’Assemblée nationale s’est également entretenu tour à tour avec l’ambassadeur de Grande Bretagne en RDC M Neil Wigam et celui de Corée du Sud, Lee Ho Sung. Le diplomate britannique a affirmé pour sa part avoir rencontré le président de l’Assemblée nationale dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre son pays et la RDC. Il a, à cette occasion, réaffirmé la volonté de son pays de soutenir les efforts de la RDC pour le retour de la paix et la stabilité au Sud et au Nord-Kivu, promettant l’implication de la Grande Bretagne dans l’opération visant l’éradication des groupes armés particulièrement le M23.

C’est ainsi qu’il a apprécié l’idée de la tenue des concertations initiée par le Chef de l’Etat Joseph Kabila, qui cadre selon lui, avec l’accord cadre d’Addis-Abeba. Le diplomate Sud-coréen a, quant à lui, informé Aubin Minaku, de l’invitation lui adressée par son homologue sud-coréen, à visiter la Corée du Sud au courant de cette année 2013, pour marquer le cinquantenaire des relations fructueuses entre son pays et la RDC.

Le président du CICR attendu en visite en RDC

M. Franz Rauchenstein, chef de délégation du CICR en RDC, a informé le président de l’Assemblée nationale de la prochaine visite en RDC, du président de cet organisme humanitaire. Dans une déclaration à la presse, et a affirmé avoir fait le bilan des activités de son organisme avec le président de l’Assemblée nationale, comme il est de coutume au debout de chaque année en RDC. Le CICR encadre et apporte assistance aux réfugiés et aux déplacés de guerre à l’Est du pays et veille à l’application stricte de la convention de Genève vis-à-vis des civils en période de guerre, a-t-il précisé.

Une délégation de la Banque mondiale et de FMI, reçue au Sénat

Le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, a reçu, lundi, en audience, au Palais du peuple, MM. Eustahe Ouayaro et Norbert Toe, respectivement directeur des opérations de la Banque mondiale pour les deux Congo et chef de mission du FMI pour la RDC à Washington, venus lui rendre compte des opérations de leurs institutions dans le pays. La Banque mondiale, selon Eustahe Ouayaro, inaugure mardi, 12 mars 2013, la centrale G12, a Inga (Bas-Congo), qui produira 55 mégawatts d’énergie.

Cette haute institution financière internationale a de nombreux programmes avec la RDC, notamment en matière de l’eau, de l’agriculture, dans le secteur minier, dans le domaine de gouvernance, à l’Est à Kinshasa, à Matadi et dans d’autres provinces dont le volume des interventions est de l’ordre de 3,5 milliards USD. La délégation du FMI est à Kinshasa pour poursuivre des discussions pour la reprise du programme économique du gouvernement (PEG). M. Léon Kengo wa Dondo, ancien Premier commissaire d’Etat (Premier ministre) est membre du Groupe consultatif du FMI pour l’Afrique subsaharienne qui se réunit deux fois par an.

ACP


(TN/TH/GW/Yes)