A l’instar d’autres entreprises congolaises, la Société nationale d’électricité (Snel) n’a pas dérogé à la règle, comme cela est le cas à chaque nouvelle année.

En effet, le président du conseil d’administration  de la SNEL, Joseph  Makombo Monga Mawawi, a appelé mardi au cours de la cérémonie d’échange des vœux, les cadres de la Société nationale d’électricité à pratiquer la culture commerciale dans le cadre de la transformation de celle-ci en une entreprise commerciale.

Le Président du conseil d’administration de la Snel a, par la même occasion, rappelé aux agents   les missions dévolues au conseil d’administration dans une entreprise commerciale, lesquelles  portent sur l’élaboration des stratégies et le  contrôle de gestion.

Tout en reconnaissant les efforts faits par le comité de gestion dans l’amélioration de la qualité des services rendus à la clientèle, M. Makombo a fait observer que beaucoup restent encore à faire, avant d’exhorter les cadres  à bannir la pratique des antivaleurs qui minent l’entreprise.

« Il faut renoncer, car si ces antivaleurs persistent, la SNEL va disparaître », a affirmé le PCA de la SNEL, faisant  remarquer « qu’il ne faut pas que d’un côté on prend de l’argent et que de l’autre on revendique ».

Pour sa part, l’Administrateur délégué de la SNEL, Eric Mbala Musanda, a  annoncé que la fourniture de l’électricité aux abonnés connaîtra une stabilisation « certaine » en 2013, au regard des actions prévues et de celles en cours d’exécution sur l’ensemble du pays et particulièrement dans la ville de Kinshasa.

Dans la capitale congolaise, a dit l’Administrateur- délégué, la SNEL va améliorer le plan de tension avec l’installation de la compensation de la puissance réactive au poste de Kimwenza qui permettra de tirer 40 MW sur la ligne Inga-Kinshasa à distribuer aux  abonnés.

Il s’agira également de sécuriser et de fiabiliser les liaisons du réseau de Kinshasa,  en remplaçant les câbles souterrains par des lignes aériennes d’une capacité de 30 kilovolts, avec comme résultat la réalimentation des  abonnés privés  d’électricité qui étaient confrontés aux pannes des câbles moyenne tension, ainsi que la décharge des transformateurs surchargés.

Le même programme, a dit l’Administrateur délégué de la SNEL, prévoit d’alimenter en électricité de  nouveaux abonnés  des quartiers périphériques de Mpasa,  Kinkole, Maluku et de Kinsuka, dans la partie Est et Ouest  de la ville de Kinshasa.

La SNEL envisage aussi l’électrification de Kimbanseke et de Malueka pour raccorder 44.000 nouveaux abonnés. Les travaux de construction de la 2ème ligne Inga-Kinshasa qui se poursuivent, a indiqué Eric Mbala, permettront d’injecter 1000 MW dans la ville de Kinshasa contre 500 MW transportés  actuellement par la ligne existante, d’ici fin 2013.

Il a, par ailleurs, rappelé les actions entreprises en 2012 au niveau de la production, du transport et de la distribution de l’électricité sur l’ensemble du pays, citant   particulièrement les travaux de réhabilitation de la ligne Inga-Kolwezi, les réseaux du Katanga et l’électrification de sept villages dans cette province.

Ces actions ont permis de consolider la paix sociale, a conclu Eric Mbala. Il a, enfin, appelé à la mobilisation des cadres qu’il a exhortés à renoncer aux antivaleurs.

Célestin Lutete/MMC Tiré de l’ACP


(CL/Yes)