L’opération de bancarisation de la paie des fonctionnaires et agents de l’Etat lancée l’année dernière par le Gouvernement poursuit son bonhomme de chemin. Une ronde des Banques commises à cette opération à Kinshasa, le samedi 19 janvier dernier, a permis au Comité de suivi de la paie, avec à sa tête son Président, Jean-Louis Kayembe et l’Ordonnateur délégué du Gouvernement, de se rassurer de l’effectivité de la paie du mois de janvier 2013. Il ressort de cette ronde, que les banques commerciales ont amélioré la qualité de leurs services.

Il nous revient, des sources proches de la coordination de cette opération, qu’après l’étape de Kinshasa, couronnée de succès, malgré quelques couacs mineurs et vite congés, le comité de suivi de la paie se déploie en provinces où les fonctionnaires et agents de l’Etat des chefs-lieux et districts découvrent ce mode de paiement des salaires.

Pour cette nouvelle étape, Jean-Louis Kayembe sollicite l’accompagnement de l’Association congolaise des banques et des entreprises de télécommunications Les banques sont donc exhortées à se déployer dans l’arrière pays », a-t-il déclaré.

La journée du samedi 19 janvier 2013 n’a été d’aucun repos pour le comité de suivi de la paie des fonctionnaires et agents de l’Etat. Le comité a fait le tour de six banques commerciales. Question de se rassurer de l’effectivité de la paie. Il ressort de cette ronde, que les banques commerciales ont pris des mesures pour améliorer la qualité de services.

Ainsi, à l’Ecobank où les fonctionnaires fustigeaient les coupes sur des salaires, le climat est revenu à la normale. Ainsi, cette banque a-t-elle ouvert une nouvelle agence, avec 9 guichets, sur le boulevard du 30 juin, à quelques encablures de la Poste. Ce, pour désengorger la Direction générale. Même tendance à la TMB où le staff dirigeant a initié des travaux d’élargissement de ses installations. Ce, pour recevoir les fonctionnaires, ses nouveaux clients.

Le Comité de suivi de la paie a été également à la Rawbank, Advans Bank Congo, BOA et Access Bank. Partout où cette équipe est passée, tout était au point pour payer les salaires suivant une programmation communiquée préalablement aux concernés, pour éviter tout désagrément. « La paie s’effectue suivant une programmation. Nous avons noté des progrès et améliorations remarquables dans l’opération. Nous pensons qua tout va bien se poursuivre après la bancarisation de tous les effectifs de Kinshasa au mois de décembre 2012.

Désormais, la paie est devenue comme un rituel. Les fonctionnaires doivent s’habituer à toucher leurs salaires dès le 15 de chaque mois. Nous respectons le calendrier arrêté par le gouvernement, qui fixe les dates de l’engagement jusqu’à la paie proprement dite, mais également le chronogramme de l’opération. Chaque organe qui intervient dans la paie sait à quelle date il doit intervenir pour ne pas perturber le calendrier. Les comptes des fonctionnaires et agents de l’Etat seront crédités dès le 10.

C’est le 15 que la paie proprement dite va débuter. Des février, ce sera un travail de routine », a indiqué Jean-Louis Kayembe. Pour assurer la poursuite et le succès de cette opération, le Comité de suivi de la paie a affecté dans chaque banque commerciale, un point focal. Ce dernier joue à la liaison entre la banque et les différentes structures qui interviennent dans le cadre de cette paie.

Cap sur les provinces

La paie de tous les effectifs de Kinshasa étant bancarisée, le comité de suivi de la paie se donne d’autres challenges. Il s’agit de bancariser la paie de tous les effectifs dans les chefs-lieux des provinces en février 2013 et, dans les districts et villages en avril 201 3. Pour cette nouvelle étape, Jean-Louis Kayembe a sollicité l’accompagnement de l’Association Congolaise des Banques et les entreprises de télécommunications. Aussi, a-t-il préconisé l’intervention des coopératives et institutions de micro crédits crédibles et fiables.

S’agissant de bancarisation dans la province du Nord-Kivu, le Comité de suivi a rassuré l’opinion sur sa faisabilité. « Au plan technique et opérationnel, toutes les conditions sont réunies pour la paie par voie bancaire à Goma. Rien ne nous empêche de poursuivre cette opération », a expliqué Jean-Louis Kayembe.

Laetitia Mbuyi/La Prospérité


(TH/ROL/PKF)