L’institut des Musées nationaux du Congo (IMNC), en collaboration avec l’ambassade d’Espagne à Kinshasa, organise pendant un mois une exposition intitulée: « Archives photographiques et mémoire de la RDC », au siège de MNC, à Kinshasa/Ngaliema.

Cette exposition comprend essentiellement, a-t-on indiqué, les photos et les thèmes exploités en ce qui concerne la conservation du patrimoine de l’IMNC. Elle a été réalisée dans le cadre du projet de coopération entre l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement et l’IMNC.

Dans son préface, l’ambassadeur d’Espagne en RDC, M. Antonio Fernandez-Mazarambrozy Bernabeu, indique qu’il a pris connaissance de l’existence du riche patrimoine historique recompile par l’IMNC. Ce dernier possède notamment une vaste collection photographique composée de plus de 12.000 fiches ethnographiques contenant des photographies et des informations issues d’une soixantaine d’expéditions réalisées dans les années 70 et 80 du  20ème  siècle ainsi que plus de 50.000 négatifs.

Il a noté, par ailleurs, que ce fonds constitue un patrimoine d’une valeur scientifique, culturelle et artistique inestimable, pas seulement pour la RDC, mais pour tout le continent africain car, le montre les coutumes et traditions du principal pays bantou, soulignant que cette collection se trouve depuis longtemps à  l’abandon et se dégrade vu les mauvaises conditions physiques et climatiques locales. La documentation visuelle portant sur une soixantaine d’ethnies est donc menacée de disparition s’il n’y a pas des actions de conservation et de numérisation.

De son côté, le directeur général des Musées nationaux, le Pr Joseph Ibongo, a, dans son intervention, indiqué que la protection du patrimoine culturel de la RDC devient une exigence si pas une obligation pour la nation. Ceci, a-t-il dit, est d’autant plus impérieux que l’épanouissement des cultures nationales est menacé par la tendance à l’uniformisation des modèles culturels.

ACP


(GTM/Ern./GW/Yes)