Le commissaire de l’Union africaine à la Paix et à la Sécurité, Lamamra Ramtane, a annoncé  jeudi à Goma  la tenue d’une réunion ministérielle ce 8 janvier à Addis-Abeba (Ethiopie) consacrée au déploiement de la force internationale neutre à la frontière entre le Rwanda et la RDC pour combattre les groupes armés  actifs dans cette région  notamment le M23 et les FDLR.

Au cours de cette rencontre, il sera notamment question du  renforcement du Mécanisme conjoint de vérification élargi, un organisme régional chargé de surveiller la frontière congolo-rwandaise, a précisé M. Lamamra Ramtane, avant d’assurer que le bataillon tanzanien qui devait être positionnée à l’aéroport de Goma sera  bientôt  déployé sans en préciser la date exacte.

« Je pense que les cadres dirigeants de ce contingent devraient pouvoir être parmi vous dans des délais très raisonnables », a-t-il affirmé.

Au cours de son escale dans la capitale du Nord-Kivu, le commissaire de l’Union africaine à la Paix et à la Sécurité  a rencontré le gouverneur de la province, Julien Paluku, ainsi que des responsables de la mission onusienne.  

Après Goma, Lamamra Ramtane s’est rendu à Kigali où il devrait discuter avec les autorités rwandaises de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC.

Cette  mission  du commissaire de l’Union africaine à la Paix et à la Sécurité entre dans le cadre des préparatifs d’une visite  que la présidente de la Commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini Zuma devrait effectuer dans la région des Grands Lacs.

Depuis mai 2012, l’Est de la RDC est en proie à la rébellion du M23 dans la province du Nord-Kivu. Constitué des mutins de l’armée congolaise, ce groupe rebelle a occupé la ville de Goma pendant une dizaine de jours avant de se retirer suite à des pressions des chefs d’Etat des Grands lacs.

En contre partie de ce retrait, les rebelles ont obtenu des pourparlers avec le gouvernement congolais. Ces pourparlers ont débuté le 9 décembre à Kampala avant d’être interrompu par la facilitation en raison des fêtes de fin d’année. Ils devraient en principe reprendre ce 04 janvier 2013.

L’UA attachéé au respect de la souveraineté des Etats

L’Union africaine reste attachée au respect de la souveraineté des Etats africains et condamne tout acte visant leur déstabilisation.

C’est ce qu’a exprimé l’ambassadeur Ramatane Lamamra, commissaire en charge de la Paix et de la sécurité de l’Union africaine, à l’issue de l’audience que le vice-Premier ministre, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Alexandre Luba Ntambo lui a accordée, jeudi, au Mont Ngaliema.

Le diplomate africain a fait savoir que des questions d’actualité concernant la paix et la sécurité en Afrique, principalement dans la région des Grands Lacs, à la lumière des décisions du dernier Sommet de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CLRGL), ont été également passées en revue.

Un accent particulier a été mis sur la situation en République Centrafricaine où la rébellion armée développe des actes attentatoires à la souveraineté de ce pays. Il a, à cet effet, félicité les efforts de la RDC dans le combat contre la LRA.

Au sujet du M23, l’ambassadeur Ramtane a sévèrement condamné ce mouvement, soulignant que toutes    les revendications légitimes trouveront leurs solutions par le dialogue, seule voie qu’il a qualifiée de civilisée.

Il a salué l’initiative du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, qui privilégie le dialogue face à tous les problèmes. Selon lui, tous les problèmes africains doivent trouver leurs solutions en Afrique et par les Africains pour préserver le sang des enfants africains.

ACP


(CL/Ern./GW/Yes)