Plus de 240.000 élèves n’ont pas connu une scolarité normale, depuis le mois d’avril 2012, en raison des conflits, selon l’Unicef dont les propos ont été rapportés, mercredi, à Kinshasa, par le porte-parole du bureau de coordination des Nations Unies pour les affaires humanitaires (OCHA), Sylvestre Ntumba Mudingayi.

Dans la province du Nord-Kivu, quelque 600 écoles ont subi les conséquences de ces conflits notamment avec l’occupation des bâtiments par des militaires, des hommes armés ou des personnes déplacées. Cette occupation s’est soldée par le pillage, la détérioration ou la destruction du mobilier scolaire.

L’Unicef, en accord avec le ministère de l’Epsp, va distribuer des kits scolaires en faveur de 80.000 élèves, d’ici la fin de l’année. Un appel de fonds de près de 6 millions USD a été lancé pour couvrir tous les besoins éducatifs dans le Nord-Kivu et le Sud-Kivu.

Par ailleurs, environ 70.000 enfants du Nord-Kivu sont actuellement visés par une campagne de vaccination d’urgence contre la rougeole, précise OCHA. L’opération a commencé, le 7 décembre dernier, sur le site de Don Bosco et se poursuit sur l’ensemble des sites des déplaces autour de Goma.

ACP


(DN/TH/GW/Yes)