Ce forum de dix jours va également permettre aux opérateurs économiques et aux dirigeants d’entreprises de disposer des notions de base indispensables à la tenue des comptes en système comptable Ohada.

Le secrétaire général du Conseil permanent de la comptabilité au Congo (CPCC), André Foko Tomena, a indiqué que cet atelier constitue le premier séminaire que sa structure organise après le dépôt par le gouvernement congolais des instruments de ratification du traité Ohada auprès de l’Etat dépositaire, le Sénégal, en juillet dernier.

« Nous allons enseigner les techniques qui permettront que les comptabilités, tenues en système comptable congolais, puissent basculer en système comptable Ohada de manière la plus harmonieuse possible pour qu’il n’y ait pas beaucoup de problèmes », a-t-il expliqué.

Pour André Foko Tomena, ces assises permettront aux séminaristes et aux professionnels de la comptabilité en RDC de traiter de manière professionnelle les opérations et les problèmes spécifiques qui se rapportent à l’application du système comptable Ohada dans les différentes entités concernées.

« Le système de comptable Ohada est déjà d’application en RDC, soixante jours après le dépôt des instruments le 13 juillet 2012 », a poursuivi le secrétaire général du Conseil permanent de la comptabilité au Congo (CPCC).

La RDC a encore des défis à relever en cette matière notamment, la mise en œuvre d’un outil informatique, l’adaptation des manuels scolaires et la production des états financiers en système comptable Ohada.

C.L/MMC/R.O.


(CL/GW/Yes)