La pétition rédigée par les confessions religieuses de la Rdc et remise au gouvernement américain et au Congrès contre la guerre du M23 soutenu par Rwanda ainsi que la balkanisation de la RDC a enregistré une réaction favorable de la part des Congressistes américains. Ils comptent faire des recommandations au président Obama pour application.

Le Congres américain a réagi à la pétition des chefs de confessions religieuses sur la guerre dans l’Est de la République démocratique du Congo.

A l’issue de cette audition, le Congrès américain va prendre une résolution que l’administration Obama devra appliquer.

Le dernier intervenant, le bishop Pierre Tambo a expliqué aux congressistes américains toute la situation qui prévaut dans l’Est de la RDC, avec des preuves (écrites et audiovisuelles) et leur a demandé de faire des recommandations au gouvernement américain, d’exiger au Rwanda d’arrêter la guerre, une guerre barbare et injuste et d’envisager des sanctions exemplaires et ciblées contre les autorités civiles et militaires rwandaises, qui en sont les commanditaires.

Parce qu’il est suffisamment prouvé que le Rwanda aide le M23 par son action financière, logistique et humaine, car notre pays aspire à la paix et à la tranquillité, base de tout développement.

A titre de rappel

On se souvient que les chefs religieux ont remis au début du mois la pétition contre la guerre et la balkanisation à l’ONU, à New York. Profitant de leur séjour, les chefs religieux ont sensibilisé la société civile américaine à la cruauté des atrocités commises au Kivu par les rebelles du M23.

L’agression que subit la République démocratique du Congo par le Rwanda, via le M 23, dure depuis plus de quatre mois. Toute la population congolaise de l’Est à l’Ouest et du Nord au Sud est de cœur avec ses frères et sœurs du Kivu, qui souffrent atrocement des affres de la guerre. C’est dans cet ordre d’idées qu’un culte œcuménique avait été organisé en la Cathédrale du Centenaire protestant.

Tous les chrétiens et musulmans y ont imploré Dieu Tout-Puissant afin que cette portion du territoire national recouvre la paix, l’ordre et la sérénité. La pétition contre la guerre et la balkanisation avait été remise au secrétaire général adjoint de l’ONU en charge du maintien de la paix, Hervé Ladsous, qui vient de séjourner en RDC et a fait le déplacement de Kigali et Kampala.

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki moon se trouvait en mission en Iran. Entre-temps, les chefs religieux ont envoyé à New York ; au siège de l’ONU, une délégation à laquelle se sont joints les membres de la Société civile.

Elle était conduite par Mgr Nicolas Djomo, président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO). Mgr Pierre Marini Bodho, président de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) et El Hadj Cheick Abdallah Mandala, président de la Communauté islamique au Congo (COMICO) ont font partie de  cette délégation.

A rappeler que la pétition de l’Eglise du Congo avait recueilli  plus de 1 million de signatures des Congolais. Le secrétaire général adjoint a salué l’initiative des chefs religieux et de la Société civile. Il est d’avis qu’en aucun cas l’intégrité territoriale du Congo n’est négociable.

Le Potentiel


(CL/Yes)