La semaine dernière, l’actualité musicale était focalisée par la bagarre dans une chambre d’hôtel entre le chanteur Koffi Olomide, patron du « Quartier Latin International » et le producteur Lubaki dit Diego Music, au même moment, l’animateur Brigade et son protecteur Jagger, étaient en détention au parquet de Grande Instance de la Gombe.

En effet, vendredi passé, juste après la séance des répétitions à la Zamba Playa », les fanatiques de Wenge Musica Maison Mère, ont assisté, passifs, à la bagarre qui avait opposé le chanteur Héritier Watanabe à l’animateur Brigade pour une affaire des filles, a-t-on appris.

Ce dernier s’en est tiré avec une grave ouverture au cou qui lui a valu 27 sutures au centre médical où il a été évacué en urgence.

Comme vengeance, son protecteur Jagger en Vacances à Kinshasa, a fait une descente punitive à la résidence du chanteur Héritier où il aurait fracturé la jambe droite d’un fan de l’artiste.

Jusqu’au moment où nous mettons sous presse Jagger se trouve toujours en détention au Parquet, alors que le chanteur Héritier a déjà renoué avec la scène le dimanche dans un concert à la « Kermesse Solution » du Foyer social de Bandalungwa.

Les mélomanes s’interrogent sur l’indifférence de leur leader face à cet acte de vandalisme, aucune réaction de sa part, a été enregistrée, ont-ils constaté.

Peut-être que l’ambassadeur de la paix était préoccupé par le blocage de son album « Flèche ezui ezui » suite à la mésaventure connue par son producteur Diego Music.

L’Avenir Détente déplore, encore une fois, que la dimension polémique cède la place à la sérénité dans le milieu de la musique au lieu de préserver le rayonnement de l’art d’Orphée en Rdc. Nos artistes musiciens projettent-ils d’embrasser une autre carrière, celle des « kuluna ».

Franck Ambangito/L’Avenir


(TH/BTT/PKF)