Les médias audiovisuels opérant en Rdc doivent s’interdire toutes les émissions à téléphone ouvert concernant la situation sécuritaire dans l’Est de la Rdc, eu égard notamment, « à la haute sensibilité des informations y relatives et surtout à la délicatesse du traitement de pareilles informations », indique un communiqué du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (Csac), parvenu, dimanche, à la presse.

Selon le président de cette instance de régulation des médias en Rdc, Jean-Bosco Bahala Okw’Ibale, la recommandation du Csac portant rappel des normes régissant le traitement de l’information en zone opérationnelle demeure de stricte observance.

Par conséquent, ces médias doivent s’abstenir d’organiser ces genres d’émissions, surtout lorsque ceux-ci ne disposent pas de la technologie nécessaire pour leur production et la prise en charge des intervenants.

Trois mois de suspension infligés à la Radio Soleil de Butembo

Dans ce contexte, la Radio Soleil de Butembo, émettant dans la province du Nord-Kivu, s’est vue infligée une suspension d’une durée de trois mois  pour avoir diffusé, dans son journal parlé de samedi, 04 août 2012, des propos tenus par l’ex-colonel Kazarama, porte-parole militaire d’un mouvement insurrectionnel, le M23, demandant aux éléments des Forces armées de la RDC (FARDC) et de la Police nationale congolaise (PNC), de se désolidariser des pouvoirs publics et des institutions nationales.

ACP


(CL/Yes)