Pierre Kimbondo, le 1èr évêque congolais de la deuxième évangélisation fut un illustre personnage dans l’Eglise catholique. Le diocèse de Kisantu a commémoré le 35ème anniversaire de sa mort. Tout a commencé par une messe d’action de grâces en la Cathédrale Notre Dame des Sept Douleurs.

Le célébrant principal fut le Vicaire général du diocèse, Mgr Manzevo qui représentait l’Evêque Fidèle Nsielele (empêché) assisté de plusieurs prêtres.

Signalons que plusieurs personnalités ont rehaussé de leur présence cette messe dont le ministre provincial de la Justice Me Mabeka, représentant le gouverneur intérimaire du Bas-Congo, la 2ème Vice-présidente de l’Assemblée provinciale du Bas-Congo, le Vice- gouverneur de la Ville de Kinshasa M.Bafiba, l’Administrateur Directeur général adjoint de l’Inera M.Jean Kindoki Ndoki qui est en même temps un des notables de la Lukaya.

Toutes ces personnalités ont visité la tombe de Mgr Kinbondo dans l’enceinte de la cathédrale   de Kisantu.

Qui fut Mgr Pierre Kimbondo ?

Avant la messe le Vicaire général donna brièvement la riche biographie de cet illustre pasteur de l’Eglise catholique. L’une des artères de la commune de Bandalungwa porte son nom ainsi qu’un quartier de la commune de Mont Ngafula à Kinshasa. Mais, la jeune génération ne connaît pas ce qu’il fut.

Mgr Kimbondo est né le 15 février 1914 à Muvunzu, une localité du territoire de Madimba dans le district de la Lukaya. Il est le 3ème d’une famille de quatre enfants. Il fit son école primaire à Lemfu, le petit séminaire à Lemfu de 1929 à 1935. Puis il entra au Grand Séminaire de Mayidi où il fit la Philosophe de 1935 à 1938 puis la Théologie de 1938 à 1943.

Il fut ordonné prêtre le 8 août 1943 et fut de La même promotion que feu Abbé Jean Loya décédé accidentellement le 30 mai 1960 à un mois de la proclamation de l’indépendance du Congo. L’Abbé Kimbondo se distingua par sa simplicité, son intelligence, son altruisme. Pendant 13 ans, il fut vicaire du diocèse de Kisantu dont l’évêque était Mgr Verwimp. Celui-ci était marqué par le travail de qualité de l’Abbé Kimbondo.

C’est ainsi qu’il proposa au Pape Pie XII la nomination de Abbé Kimbondo comme évêque. Le Pape accepta et signa le décret de sa nomination le 9 août 1956, c’est le 18 novembre 1956 qu’il fut solennellement sacré Evêque par Mgr Virwimp à la Cathédrale de Kisantu. Sa devise d’Evêque fut « Caritas magis abundes » (que la charité abonde). Il fut donc le 1èr  évêque congolais en pleine période coloniale.

Le 30 juin 1960, Mgr Verwimp démissionna. Mgr Kimbondo devait prendre la relève pour chapeauter le diocèse. Il fut officiellement intronisé à ces fonctions le 5 novembre 1961. L’œuvre pastorale de Mgr Kimbondo fut de grande envergure qui marqua d’une empreinte indélébile le diocèse de Kisantu. Dans ses pérégrinations pastorales se fit remarquer par sa diplomatie sa sagesse sa gentillesse son caractère charitable.

Au cours de sa vie épiscopale il écrivit à ses diocésains autant de lettres pastorales dans lesquelles il leur recommandait  l’amour du prochain, la piété. Il développa également les œuvres sociales, fut le conseiller émérite de la jeunesse.

Le 28 août 1973 il démissionna de ses fonctions à titre personnel tant sa santé devenait chancelante. C’est ainsi qu’il alla se faire soigner en Belgique mais le 11 juillet 1977, il rendit âme en terre belge précisément à Godine après 63 ans d’une vie terrestre bien remplie

Des témoignages éloquents

Avant la bénédiction finale du Vicaire général on a entendu des témoignages assez éloquents des personnes qui ont connu de près. La première personne à témoigner est M.Mvuemba le président du comité organisateur de la commémoration de cet anniversaire. Pour M. Mvuemba, Mgr Kimbondo est un modèle qui doit inspirer la jeunesse de notre pays. Modeste, simple, homme de dialogue, avant-gardiste, berger, bâtisseur, dit-il, Mgr Kimbondo est au panthéon des grands personnages du Congo.

Un autre témoignage a émané du frère général des Joséphistes, le Frère Félicien Lukoki. Il a daigné féliciter ceux qui ont eu l’initiative d’organiser cette manifestation. Néanmoins dira-t-il encore, il a un regret. C’est celui de constater que les Ne Kongo ont oublié  d’illustres personnages. Les Ne Kongo ont oublié la date du 24 mars 1969 à laquelle est décédé décédé le premier président de la République Joseph Kasa-Vubu.

Les Ne Kongo ont oublié la date du 30 mars 1960 à laquelle est décède accidentellement l’Abbé Jean Loya. L’Abbé André Mampila n’a pas manqué lui aussi de louer la mansuétude de Mgr Kimbondo qui aida même les Protestants. La Sœur Lokango qui dit de Mgr Kimbondo qu’il avait a sagesse mentale, l’amour de la Vierge Marie et un langage proverbial. Le chauffeur de Mgr Kimbondo a également témoigné. Le ministre provincial Mabeka prit la parole pour présenter les excuses du gouverneur Déo Nkusu eu égard à ses multiples charges.

Néanmoins il a pu donner aux organisateurs une enveloppe consistante. Signalons qu’une commission a été créée pour l’érection d’un monument en mémoire de Mgr Kimbondo.

Denis Lubindi/L’Avenir


(Ern/BTT/PKF)