Le Premier ministre Adolphe Muzito, a présenté le mardi 6 mars 2012, à Kinshasa, au Président de la République, Joseph Kabila Kabange, la lettre de démission de son gouvernement. Le Président de la République en a pris acte et l’a remercié de sa collaboration durant son mandat à la tête du gouvernement. L’intérim du Premier ministre sera assuré par le vice-Premier ministre, ministre des Postes et des nouvelles technologies de communication, Louis Alphonse Koyagialo Ngbase te Gerengbo, selon le communiqué du cabinet du Président de la République publié le même mardi à Kinshasa.

Se confiant à la presse à l’issue de son entretien avec le Chef de l’Etat, le Premier ministre Adolphe Muzito a déclaré que sa démission permet à l’autorité suprême d’engager la procédure destinée à mettre en place un nouveau gouvernement dans le cadre de la nouvelle législature, telle que le prévoit la constitution.

Outre le sentiment de satisfaction pour le travail accompli dans des conditions difficiles, M. Adolphe Muzito a exprimé sa gratitude et sa reconnaissance au Président Joseph Kabila Kabange pour son soutien et son leadership qui ont permis à son gouvernement et à lui-même de réaliser les missions qui leur avaient été assignées.

Il a par ailleurs fait savoir qu’il garde du Chef de l’Etat les souvenirs de franche collaboration et de loyauté réciproque, qui ont permis de traverser cinq ans de législature sans incidents majeurs. Il s’est en outre réjoui d’avoir accompli les missions essentielles que son gouvernement s’est assignées, à savoir mettre fin à la guerre, restaurer l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire, stabiliser le cadre macroéconomique, donner à la monnaie sa valeur et restaurer les relations avec la communauté économique internationale.

« Nous sommes allés un peu plus loin. On a obtenu l’annulation de la dette de la République qui est passée aujourd’hui de 14 milliards USD de dette à 4 milliards USD, a déclaré le Premier ministre Adolphe Muzito, estimant que la RDC a vu sa dette diminuée substantiellement du fait du respect par le gouvernement de ses engagements, sous l’impulsion du Président Joseph Kabila Kabange.

« Voilà que nous avons rempli les conditions pour que nos partenaires bilatéraux et multilatéraux    réduisent notre dette. Cela offre à la République une grande possibilité d’endettement. Désormais, nous pouvons mobiliser des ressources sur le plan international pour financer le développement du pays en réduisant sensiblement le gap en termes de besoin de financement aujourd’hui », a souligné M. Muzito.

Se référant au régime ancien qui a géré le pays pendant 40 ans, il a indiqué que celui-ci a détruit la nation en faisant baisser sa richesse et en divisant celle-ci par deux. « Alors que le nouveau régime, avec le Président Joseph Kabila Kabange depuis 2000, a fait passer la richesse du pays de 5 milliards USD à 22 milliards. Ce sont-là les statistiques de la communauté    financière internationale. Donc on a plus ou moins quadruplé la richesse du pays pendant dix ans. Nous pensons pouvoir, en tant que la majorité, sous la houlette du Président Joseph Kabila Kabange, passer de 5 milliards USD en 2000 à l’horizon 2016 à plus ou moins 40 milliards USD », a-t-il soutenu.

Toutefois, il a reconnu que pour que le peuple congolais sente les effets de ces prouesses, cela va demander beaucoup de temps pour restaurer les tissus économiques, pour rétablir les infrastructures sociales, les hôpitaux et les écoles. « Ce n’est pas dans 3 ans, 5 ans ou 10 ans qu’on peut réussir cette vocation » a-t-il conclu.

COMMUNIQUE OFFICIEL

Ce mardi 06 mars 2012, le Premier Ministre, Son Excellence Monsieur Adolphe MUZITO, a présenté au Président de la République la démission du Gouvernement, conformément à l’article 78 de la Constitution.

Le Président de la République en a pris acte et l’a remercié pour sa collaboration tout au long de son mandat à la tête du Gouvernement.,.

En attendant la nomination d’un nouveau Premier Ministre, suivie de la formation d’un nouveau Gouvernement et, eu égard  à l’incompatibilité avérée dans son chef et celui de tous les autres membres du Gouvernement ayant opté pour l’exercice de leur mandat parlementaire, le Gouvernement fonctionnera, en vue d’expédier les affaires courantes, sur base des dispositions pertinentes de la Constitution et  l’Ordonnance n° 08/073 du 24 décembre 2008 portant organisation et fonctionnement du Gouvernement, modalités pratiques de collaboration entre le Président de la République et le Gouvernement ainsi qu’entre les membres du Gouvernement.

En application des articles 8 et 30 de l’Ordonnance précitée, l’intérim du Premier Ministre assuré par le Membre du Gouvernent préséant, à savoir, le Vice-Premier Ministre, Ministre des Postes et Nouvelles Technologies de Communication, Monsieur Louis Alphonse KOYAGIALO NGBASE te GERENGBO.

L’intérim des autres Membres du Gouvernement concernés sera assuré par les Ministres qui seront désignés à cet effet.

Fait à Kinshasa, le 06 mars 2012.

Pour le Cabinet du Président de la République,

Gustave BEYA SIKU

ACP


(TN/TH/GW/Yes)