Le ministre des petites et moyennes entreprises du Congo, Jean Marie Bulambo, a présidé mardi dans son cabinet une séance de travail avec les deux groupes protagonistes.

La rencontre initiée par le ministre a pour finalité de dissiper les malentendus et de mettre fin au dédoublement des organes dirigeants. Cette séance de travail avait également pour objectif de planifier les actions à mener selon la feuille de route qui devra être élaboré d’un commun accord avec les membres de la corporation et de doter le pays d’une seule association.

Le ministre Bulambo a saisi cette opportunité pour appeler les deux groupes à bannir leurs différends pour l’intérêt supérieur de la nation, car leurs divergences, a-t-il ajouté, font perdre à  la nation toute entière et à la population congolaise des bonnes opportunités de bénéficier de crédits auprès des bailleurs.

Il a, par ailleurs, fait savoir que le gouvernement de la RDC a un ambitieux projet de développement du secteur des PME.

Selon M. Jean Pierre Mbuka Mbumba, président de la FENAPEC qui a conduit la délégation dont la majorité de la corporation reconnaisse la légitimité. Ces conflits, a-t-il précisé, ont pour origine le non respect de statut, ce qui a engendré deux associations ayant le même statut.

A l’issue de cette rencontre, aucune disposition n’a été prise. La prochaine séance pour statuer sur ce problème est fixée au vendredi 24 février 2012.

ACP


(CL/PKF)