La cité des pêcheurs de Kinkole dans la banlieue Est de la capitale Kinshasa a vécu de palpitants moments avec une inoubliable cérémonie organisée mercredi dernier 6 octobre par l’association Union nationale des femmes (UNAF) chère à la ministre du Genre, Famille et Enfant, Mme Marie-Ange Lukiana, qui inaugurait à cette occasion une vedette dont elle a doté cette association.

Le joli petit navire mouillé au port de Kinkole a une capacité de transport d’une quarantaine de passagers et est appelé à assurer une liaison fluviale entre Kinshasa et des localités et centres situés le long du fleuve Congo en le remontant vers Mbandaka et Kisangani. De tels déplacements font évidemment le bonheur des femmes de l’UNAF qui n’ont pas manqué d’exprimer avec débordement d’euphorie leur gratitude à l’endroit de leur bienfaitrice ministre Lukiana.

Désormais les commerçantes qui peinaient à trouver un moyen de déplacement sur le boulevard fluvial Kinshasa-Kisangani en prenant de gros risques dans les hors-bords de fortune sillonnant sur ce parcours vont se soulager avec des voyages rendus tant soit peu confortables que va permettre la navigation à bord de la vedette inaugurée par la ministre.

Il s’agit, en fait, d’une vieille promesse faite par la présidente de l’UNAF et qui vient d’être réalisée à la pleine satisfaction des membres de l’association. L’événement à Kinkole de l’inauguration de la vedette de l’UNAF avait drainé une bien plus importante assistance admiratrice à la féérique cérémonie. Le bourgmestre de la commune de Kinkole était présent et avait tenu à remercier la ministre pour l’action posée dans l’intérêt de ses administrés.

Gestes attentionnés et chaleureux bain de foule

La ministre, dont la réputation de l’épanchement du cœur et de la magnanimité ne fait plus de secret, a une fois de plus saisi l’occasion de la cérémonie de Kinkole pour déployer de plus belle son ouverture et son engagement à soutenir les laborieuses femmes congolaises des couches défavorisées conjuguant leurs efforts à se développer.

En plus de la remise de la vedette de l’UNAF, la ministre avait apporté une soixantaine de chaises et dix neuf tables pour le bureau de l’association à Kinkole, question d’aider à l’installer décemment à son siège dans la grouillante cité des pêcheurs.

Pour tous ces gestes attentionnés de la ministre Marie-Ange Lukiana à leur endroit, les femmes de la cité des pêcheurs de Kinkole et des environs avaient accouru très nombreuses à la rencontre de leur hôte spéciale qu’elles ont ovationnée à tue-tête en signe reconnaissance pour sa marque d’attention à leur endroit. Le tout s’est traduit par un enivrant bain de foule dont la ministre a été l’objet pendant tout le temps qu’elle est restée avec ses admiratrices jusqu’au moment de la petite randonnée fluviale d’inauguration de la vedette, randonnée effectué avec le tour de navigation assuré par le petit équipage de ce navire.

Le petit temps de plaisance passé sur le fleuve par la vedette à l’honneur à bord de laquelle avaient pris place la ministre Lukiana et ses proches collaborateurs a servi à clôturer l’inoubliable cérémonie de Kinkole que les femmes de l’UNAF ont sentie comme un jalon de plus posé par la principale animatrice du ministère du Genre, Famille et Enfant dans sa de plus en plus indéniable campagne de l’émancipation de la Congolaise de la RDC.

Daniel Nnzuzi/MMC


(DN/Yes)