Ce prix instauré depuis 1997, reconnait des personnes qui se sont distinguées par leur courage et leur bravoure dans la défense de la nature et la faune sauvage. Pour cette édition, il y a eu au total 18 récipiendaires primés. Parmi lesquels, un remarquable lauréat était à l’affiche.

C’est le ministre de l’Agriculture, Pêche et Elevage, M. Norbert Basengezi Katintima. Il a bénéficié du " prix Kahuzi-Biega " pour son attachement à la protection de ce parc national, avec M. Radar Nishulo, un ancien directeur intérimaire pour la GIZ (coopération allemande) et directeur de l’Institut congolais pour la conservation de la nature pour le PNKB.

La Fondation Abraham indique à cet effet que, M. Katintima comme gouverneur de la province du Sud-Kivu, avait annulé toutes les concessions des fermiers dans le couloir Nindjadu PNKB qui avaient été distribuées de manière anarchique pendant la guerre.

Et il avait envoyé une mission mixte garde du parc et population en 2000 pour marquer le couloir et assurer son intégrité. Cependant, cette mission avait été attaquée tôt le matin, et dix personnes avaient perdu la vie à l’occasion. A ce jour, le ministre Basengezi se charge de plusieurs orphelins des personnes tuées par ces envahisseurs. Ce qui lui a valu aujourd’hui ce prix.

Les autres récipiendaires sont : Mwami Saambili, feu Augustin Kirikiyehigha, feu Patrice Beteterana, feu Vincent Kimbumbu, feu Muhindo Mburugani, feu Mastaki Rumana, feu Katchupa Changwi Changwi, feu Paluku Mayani, feu Magayane Bazinshaka, feu James Kumbayangu Biangbale, feu Kambale Bemu, feu Agare Kungura, Ramazani Okota, Major Guy Kolongo, Kpilimbalo Limbasa, et Boketshi Bunda.

Signalons que la cérémonie présidée par le ministre ad intérim de l’Environnement, Conservation de la nature et Tourisme, M. Olivier Kamitatu, a été marquée par la présence de plusieurs autres personnalités de marque dont les ministres des Sports, Claude Nyamugabo et des Affaires foncières Maj Kisimba, l’abbé Apollinaire Malu-Malu etc.

Des discours ont été prononcés dans le sens d’encourager l’effort des uns et des autres pour la protection de la nature.

Le premier fut celui de l’Adg de l’ICCN, M. Cosmas Luyindula qui a insisté sur fait que la RD Congo est à ce jour, le premier pays au monde qui continue à payer le prix de la conservation de la nature du moins par le sang de ses patriotes. " Rien qu’en 2011, 15 gardes des parcs ont été tués", a-t-il dit. Celui-ci fut suivi de l’ambassadeur des Etats-Unis et de la vice-présidente de la Fondation Abraham qui a transmis le message de la présidente de l’organisation aux heureux lauréats de la soirée.

Après la cérémonie de remise des prix aux récipiendaires, Norbert Basengezi avait prononcé son mot de circonstance où il a fait une collection des remerciements et rendant hommage à tous ses compagnons dans la lutte de la protection du Parc national Kahuzi-Biega (PNKB) ainsi que d’autres airs protégés de sa province natale du Sud-Kivu."

Je me sens très flatté et mon émotion est très grande", a-t-il déclaré avant de rappeler à l’assistance ses effets mémorables, des bons et mauvais souvenirs dans son expérience pour la protection de la nature.

Il s’est ainsi réjouit de la déformation de l’abréviation PNKB par " Papa Norbert Katintima Basangezi ".Et il a fini ses propos par des exhortations avant de s’engager à continuer des œuvres de protection du PNKB.

A sa manière, Norbert Basengezi a aussi primé Nanindja Maheshe, qui était absent mais représenté par son fils. Il a enfin reçu une plaque spéciale de la part de son collège Kamitatu.

L’Avenir


(CL/Yes)