Le vice-premier ministre, ministre des postes, des téléphones et des télécommunications, Simon Bulupiy Galati, a présidé vendredi la cérémonie de réception du câble à fibre optique tiré de l’océan Atlantique jusqu’à la terre ferme sur une distance de 30 Km au moyen d’un bateau câblier. Ce câble à fibre optique, loge dans une chambre de visite en attendant la construction du terminal par l’entreprise Smart Idéal,  permettra à la RDC d’élargir son ouverture au monde grâce à l’Internet, en particulier, et aux télécommunications, en général, a fait observer l’administrateur délégué général de l’OCPT, Jean-Pierre Mohungu. L’inauguration définitive de cette connexion ne sera possible que dans deux ou trois mois au terme des travaux de construction du terminal, a-t-il fait savoir.


La construction du terminal permettra, en effet, la réception à Muanda du câble venu de Kinshasa, en passant par les districts des Cataractes et de la Lukaya ainsi que les villes de Matadi et de Boma, jusqu’au câble logé dans la chambre de visite à la côte de Muanda. La province du Bas-Congo a été représentée à cette cérémonie par le ministre provincial en charge de l’Intérieur, Mbedi Yakitembedi, qu’accompagnait la maire de Boma, Marie-Josée Niongo Nsuami.

Avec l’interconnexion au câble à fibre optique, le Bas-Congo consolide son rôle de patrimoine national

Avec ses « quatre boulevards » socio-économiques (route, fleuve, chemin de fer et interconnexion au câble à fibre optique), le Bas­-Congo consolide son rôle de patrimoine national, a déclaré jeudi le vice-Premier ministre Buluply. « C’est grâce au Président de la République, un homme qui a la vision de faire de cette province le centre d’impulsion de la RDC », a souligné le vice-Premier ministre, qui est arrivé le même jour par route, en mission d’évaluation et de suivi de la mise en oeuvre au Bas-Congo du vaste programme des cinq chantiers initiés par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange.

« Il sera également question de se rendre compte du comportement de la population vis-à-vis du travail abattu dans le cadre des cinq chantiers », a poursuivi M. Bulupiy, estimant qu’avec ses « quatre boulevards », le Bas-Congo ralliera désormais le reste du pays. « Une approche que la population locale doit s’approprier », a insisté l’homme d’Etat congolais, avant de mettre l’accent sur la position stratégique du Bas­-Congo en tant que voie obligée du commerce extérieur, grâce à son ouverture au monde par la voie maritime. L’hôte du gouverneur du Bas-­Congo qui a fait une brève escale de quelques heures à Matadi, a repris la route dans l’après-midi pour la zone côtière de Muanda pour présider l’inauguration de l’interconnexion de la RDC au câble à fibre optique.

ACP


(DN/TH/GW/Yes)