La maison d’édition Eyusa vient d’enrichir les lecteurs d’un nouvel ouvrage, œuvre de M. Nene Ndeta Mobimba.

Celui-ci est intitulé « Evaluation de l’impact des conflits armés sur l’environnement en Afrique » et compte 285 pages, structurées autour de sept chapitres subdivisés, regroupés en trois grandes parties.

Ce, dans le but de jeter un regard à la fois sur l’avant, le pendant et l’après conflits en Afrique.

La cérémonie de présentation de l’ouvrage a eu lieu le samedi 18 septembre 2010 à l’Institut Supérieur des Sciences de santé de la Croix Rouge (Isss/Cr), dans la commune de Lingwala.

En parlant de son ouvrage, l’auteur, puisque c’est de Nene Ndeta Mobimba qu’il s’agit, a fait savoir que l’inspiration lui vient des dévastations causées par les conflits en Afrique en général et en Rd. Congo en particulier.

Selon lui, certains conflits armés Africains ont été des véritables randonnées infernales des guerres.

La durée de ces guerres, leur ampleur, leur violence, leur mépris de la vie et des valeurs morales qui ont porté un grand préjudice aux populations et à l’environnement.

Et de poursuivre que leurs forces meurtrières ont semé la destruction et la dévastation aux conséquences multiformes et multisectorielles.

Comme le témoigne les idées et connaissances, les expériences et enseignements contenus dans le présent ouvrage, ces guerres n’ont pas véritablement un revers pour le développement et la santé.

Si les liens entre les conflits armés et l’environnement sont mieux en mieux compris ; c’est-à-dire ces effets néfastes sont bien identifiés, il importe de sensibiliser des intervenants sur ces effets et d’identifier les stratégies pour atténuer les impacts avant, pendant et après les conflits, a-t-il expliqué.

Les enjeux sont complexes, c’est pourquoi les priorités doivent être établies en fonction de connaissances et expériences actuelles et s’étendre à des secteurs jusqu’à maintenant ignorés.

A signaler que l’auteur est psychologue environnementaliste de formation. Il est actuellement enseignant et chef de section en assainissement et Environnement à l’Isss/Cr, ville de Kinshasa et enseignant visiteur à l’Institut des métiers de l’Environnement et des technologies appliquées de Brazzaville /République du Congo.

Il dispense également des cours de Psychologie à l’Institut pédagogique de Lemba, et est engagé comme consultant au service de guidance scolaire et parentale au centre psychopédagogique de Limete.

Dans son mot de circonstance, le Président national de la Croix Rouge, Dominique Lutula Kitoko a souligné que cette ouvrage a davantage dévoilé quelques principes de la Croix Rouge notamment la neutralité et l’impartialité, leur mise en œuvre et surtout leur respect pendant la période des conflits en faveur de la population.

Il a encouragé les étudiants à la lecture de cette œuvre d’esprit qui contribuera efficacement à la recherche dans le domaine de l’assainissement.

L’occasion était indiquée pour exhorter les autorités de l’Isss/Cr à mobiliser des fonds pour relancer la publication d’articles et autres ouvrages de ce genre.

Avant de baptiser l’ouvrage, le n°1 de la Croix rouge a recommandé les chercheurs désireux de publier à l’avenir à insérer le logo de la Croix Rouge dans leurs ouvrages.

Doudou Esungi/L’Avenir


(BT/PKF)