La Rdc a la vocation d’un pays pétrolier. Ce qui était hier au niveau de discours est en passe de devenir une réalité vivante. Ce qui est arrivé à Kipholo le 15 juillet dernier est une parfaite illustration de l’ambition de la Rdc. Après quatre ans des recherches exploratoires sur le bloc NGANZI, la société pétrolière SOCO a procédé le jeudi 15 Juillet dernier au lancement du forage en ONSHORE sur ce champ pétrolier de la province du Bas Congo.

Pour assister à l’événement – car, le coup valait la chandelle – plus de 2000 personnes dont une cinquantaine de personnalités politiques, économiques et scientifiques, ont fait le déplacement de Kipholo une localité oubliée hier mais qui, désormais, figure en lettres d’or sur la carte de la Rdc et de la province du Bas-Congo.

On attendait, compte tenu de la symbolique de l’événement, la présence du Chef de l’Etat pour présider la cérémonie. Il a été hautement représenté par le Vice-premier Ministre en charge des PTT, Simon BULUPY. Mais, pour la population, présent ou pas à cette cérémonie, le Chef de l’Etat était l’objet de leur accueil. C’est lui que cette population est venue accueillir. Par exemple, sur le point de prospect B, près du village KAYINGANGA, une foule compacte est venue ovationner le Chef de l’Etat.

La population de Kipholo s’est effectivement comportée comme si le Chef de l’Etat était présent à cette cérémonie. Cette reconnaissance au Chef de l’Etat, c’est la preuve de l’espoir de tout le monde de bénéficier du développement que SOCO Rdc apporte. Avant le coup d’envoi du forage, les membres du Gouvernement central, les membres du cabinet du chef de l’Etat, les élus du peuple et les membres du Gouvernement de la province du Bas-Congo ont visité l’aérodrome de KIPHOLO, la base opérationnelle de SOCO, le réseau routier de plus de 20 Km... Il faut ajouter à cette liste des réalisations d’autres ouvrages sociaux construits par la société SOCO DRC pour le bénéfice de la population.

Ce qui donne à cette cérémonie son caractère événementiel, c’est entre autres, le fait que c’est le premier forage sur ce champ pétrolier du bassin côtier de la RDC depuis plus de 40 ans. C’est donc un pas du renouveau dans ce secteur. Dans cette volonté du gouvernement de rentabiliser ses ressources pétrolières, la société SOCO international est parmi, pour ne pas dire la première qui finalise son contrat de partage de production (CPP) signé avec le gouvernement en 2006. A ce titre, dans la mesure où elle sert de stimulant à toutes les autres sociétés qui ont signé et n’ont pas encore commencé, SOCO Internationale a mérité les félicitations du vice Premier ministre Simon BULUPY, du Ministre des Hydrocarbures Célestin Mbuyu, pour le compte du gouvernement central et de Floribert Simon Mbatshi Batshia, gouverneur du Bas-Congo.

Ils ont tous reconnu au contrat SOCO international-Rdc, un modèle de partenariat pour la concrétisation des 5 chantiers de la République et du développement des communautés locales. Présent également à Kipholo, le député national Célestin VUNABANDI, élu de Rtshuru, a émis le vœu de voir la société SOCO réaliser les mêmes actions sociales à Rutshuru et ses environs où cette société est attendue dans les tout prochains mois pour l’exploitation pétrolière dans le bloc 5 du Graben Albertine (au bord du lac Edouard).

Le PDG de SOCO International, RUI DE SOUZA, a, dans son discours de circonstance réaffirmé son intention de répondre au vœu des populations de Rutshuru. Pour sa part, Serge LESCAUT, DG Afrique de Soco a été un homme heureux. Car, il a vu ses efforts couronnés de succès. C’est la même satisfaction de la part du DGA de Soco RDC, José SANGWA. Ce dernier est heureux d’aller vivre une nouvelle expérience dans le territoire de Rutshuru où Soco Rdc va commencer les travaux de forage au bloc 5 du GRABEN ALBERTINE dans la province du Nord-Kivu.

La bourse de Londres à Kipholo

Alors que l’on n’avait pas fini de fêter le lancement du premier forage sur le bloc Nganzi, Kipholo a été en effervescence 5 jours après, le mardi 20 juillet 2010, une haute délégation du comité exécutif de Soco international est descendue à Kipholo pour se rendre compte du travail qui a été abattu dans cette localité. Composée de Ed STORY, président de Soco International, de Roger CAGLE, vice-président de Soco International et de Gordon GRAHM qui supervise les opérations d’explo-production de Soco au niveau mondial, cette délégation a été précédée à Kipholo par une forte délégation d’analystes de la bourse de Londres.

Il s’agit des représentants des banques américaine, britannique, suédoise et allemande. Ils sont allés à Kipholo pour comprendre le sens de l’investissement de Soco en RDC et les possibilités d’affaires qu’offre ce pays. Ils sont arrivés à Kipholo par l’aérodrome Tshiama Pene avant de parcourir le tronçon de 20 Km de route de Kipholo jusqu’à la rivière Lukala où un pont de 44 mètres sera jeté prochainement. Dans les discours pour la circonstance, du commissaire de district du Bas-fleuve et du président de Soco international, ED STORY, il était question de la complicité et de la parfaite collaboration entre la population et le groupe Soco dans un partenariat durable pour le bien de tous.

Le gouverneur du Bas Congo a félicité Soco pour sa participation aux 5 chantiers de la République, l’a encouragé à faire plus dans le respect des lois du pays, surtout en matière d’emploi. Il faut, a insisté le gouverneur, privilégier la main d’œuvre locale et les compétences nationales avant de songer à l’expertise extérieure. Avant de boucler leur visite à Kipholo, les analystes de la bourse de Londres ont eu des entretiens stratégiques avec le staff dirigeant de Soco, le Gouverneur du Bas-Congo et le ministre des Hydrocarbures, Célestin Mbuyu.

SG/L’Avenir


(DN/TH/GW/Yes)